Du plastique découvert dans la fosse des Mariannes

Y a-t-il un endroit sur Terre que l'homme n'a pas encore pollué ? Alors que cet explorateur atteignait les fonds marins les plus profonds de la planète, il a eu une mauvaise surprise...

Des déchets au plus profond de l'océan découverts par l'explorateur Victor Vescovo

Des déchets au plus profond de l'océan. C'est ce qu'a découvert l'explorateur Victor Vescovo alors qu'il battait le record de profondeur jamais atteint par un humain.

Victor Vescovo Five Deeps Expedition : "Quand je suis arrivé au fond, cela semblait très vierge, presque comme un paysage lunaire et j'ai vu des êtres vivants. Ils se déplaçaient et ils étaient très beaux. Mais en continuant à parcourir le fond, j’ai vu un ou deux morceaux qui semblaient être des déchets d'origine humaine. Je ne sais pas si ils étaient en plastique ou en métal, mais ils avaient des bords nets et l’un d’entre eux portait ce qui ressemblait à une lettre imprimée. Il y avait donc une pollution évidente."

Au cours de cette expédition, l'équipe a plongé 5 fois dans la fosse des Mariannes, allant jusqu'à atteindre la profondeur record de 10 927 mètres. Mais sur le plancher de l'océan, il a aussi observé ce qui est décrit comme un "sac plastique" et des "emballages de bonbons". "Il était très décevant de voir une pollution humaine évidente au point le plus profond de l'océan" a déclaré Victor Vescovo.

Selon une estimation de 2014, 5250 milliards de morceaux de plastique flotteraient dans les océans. Des déchets ont été retrouvés dans 100 % des tortues 59 % des baleines 40 % des oiseaux examinés par une équipe de chercheurs.

Les scientifiques de l'expédition cherchent maintenant à savoir si les espèces abyssales qu'ils ont collectées contiennent du microplastique.

avatar
Brut.
16 mai 2019 06:57