Interrompue par un parlementaire plus âgé, elle répond "Ok boomer !"

"Ok boomer !" La réponse cinglante de Chlöe Swarbrick, 25 ans, interrompue par un membre plus âgé du Parlement néo-zélandais alors qu'elle tentait d'alerter sur l'urgence climatique.

“Ok boomer”, l’expression de la génération Z, vient d’entrer au Parlement néo-zélandais

Inspirée d’un mème, l’expression “ok boomer” vient de faire son entrée au Parlement néo-zélandais, grâce à la parlementaire écologiste Chlöe Swarbrick. Inspirée du terme “baby boomer”, il s’agit d’une réponse à toutes les critiques condescendantes envers la génération Z.

L’expression “ok boomer” s’est répandue sur les réseaux sociaux pour dénoncer la condescendance des baby-boomers face aux nouvelles générations. Un “baby-boomer” est une personne née durant la période de forte croissance économique, à la suite de la Seconde Guerre mondiale. Par ailleurs, les “baby-boomers” font partie d’une génération souvent pointée du doigt pour son indifférence face à la crise climatique. Ainsi “ok boomer” devient l’expression d’une génération exaspérée face à l’incompréhension de ses ascendants.

“Ok boomer”, la bonne formule pour faire taire

Le mardi 5 novembre 2019, la parlementaire écologiste Chlöe Swarbrick, âgée de 25 ans, tentait d’alerter ses collègues, plus âgés, sur l’urgence climatique : “Les institutions politiques actuelles ont prouvé qu'elles étaient incompétentes et ont pensé à des politiques à court terme”. Interrompue par l’un des parlementaires, Chlöe Swarbrick a rétorqué par un “ok boomer”, juste avant de reprendre son discours. L’expression a fait le tour de la toile.

avatar
Brut.