La colère de Greta Thunberg face à l'inaction des gouvernements

"Comment osez-vous détourner le regard et venir ici dire que vous en faites assez ?" Le discours furieux de Greta Thunberg au nom de la jeunesse face à l’ONU.

« Comment osez-vous ? » : Greta Thunberg, furieuse face à l'inaction des gouvernements

"Comment osez-vous détourner le regard et venir ici dire que vous en faites assez ? " Greta Thunberg est montée le 23 septembre à la tribune de l’ONU pour un discours percutant au nom de la jeunesse.

Le 23 septembre 2019 Greta Thunberg s’est adressée aux dirigeants du monde entier lors d’un sommet de l’ONU consacré au changement climatique.

Le message de Greta Thunberg est clair : la jeunesse « surveille » les dirigeants et leurs gouvernements.

La jeune activiste pour le climat met en lumière la réalité de millions de jeunes autour du monde : « Ce qui se passe est honteux. Je ne devrais pas être ici. Je devrais être à l'école, de l'autre côté de l'océan. Pourtant, vous vous reposez sur nous, les jeunes, pour avoir de l'espoir. Comment osez-vous ?! Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses. »

Si rien ne change, la Terre connaîtra une nouvelle « extinction de masse » durant laquelle les êtres humains, les espèces animales et végétales disparaîtront : « Et pourtant, je fais parti des chanceux. Des gens souffrent. Des gens meurent. Des écosystèmes entiers s'effondrent. Une extinction de masse est en train de débuter et vous ne parlez que d'argent et du rêve d'une croissance économique éternelle. Comment osez-vous ?! Depuis plus de 30 ans, la science est catégorique », explique Greta Thunberg.

« Comment osez-vous éloigner le regard et venir ici dire que vous en faites assez, alors que les solutions politiques nécessaires n'existent toujours pas ? », s’indigne la jeune Suédoise. Greta Thunberg insiste sur le fait que les gouvernements doivent envisager des objectifs écologiques plus considérables. Diviser les émissions de CO2 par deux ne suffirait pas : « L’idée populaire de diviser par deux nos émissions de CO2 en 10 ans ne nous donne que 50 % de chances de rester en dessous de 1,5° d'augmentation et d'amorcer une réaction en chaîne en dehors de notre contrôle. 50 % peut vous paraître acceptable, mais ce chiffre ne prend pas en compte les points de basculement. »

Les quatre millions de jeunes ayant manifesté le week-end précédant le discours de Greta Thunberg sont à l’écoute : le hashtag #HowDareYou envahit Twitter et de nombreuses « grèves du climat » sont en préparation.

avatar
Brut.
23 septembre 2019 20:43