La formation des chiens policiers

Un jour, Narco fera partie d’une brigade de police. Mais, avant de devenir chien policier, il doit suivre un entraînement très rigoureux pour apprendre la défense et l’intervention. Brut l’a suivi au centre canin de Cannes-Écluse. Voilà à quoi ressemble une journée de formation.

La formation des chiens policiers français

Avant de devenir chien policier, Narco doit suivre un entraînement très rigoureux pour apprendre la défense et l’intervention. Brut l’a suivi lors d’une journée de formation au centre canin de Cannes-Écluse.

Aujourd’hui, plus de 600 chiens policiers sont déployés sur le territoire français. Les chiens sont entraînés dans des centres canins dont le rôle est de les former à la défense, à la détection, au pistage… Pendant trois mois, les chiens et leur maître s'entraînent pour pouvoir intégrer un jour une unité de police. Coralie s’occupe par exemple de Narco. Recueilli dès son plus jeune âge, le futur chien policier a passé plusieurs tests. Il est aujourd'hui âgé d'un an et demi et suit un entraînement très rigoureux, ponctué de récompenses : encouragements, câlins, gratouilles…

En plus des entraînements où les chiens sont seuls, le centre de formation canin de Cannes-Écluse organise des mises en situation groupées. Les chiens sont alignés ou disposés face à face et un individu passe au milieu. Le but : faire travailler les chiens par mimétisme. Cela permet aux chiens d’apprendre à travailler dans des situations qui leur feraient peur s’ils étaient seuls.

Mais au-delà de la formation, le lien entre le maître et son chien est primordial. Une bonne relation forge les meilleurs binômes. Tiffany, maître chien en formation, raconte : « Avec Maïko, quand on s’est rencontré la première fois, il y a tout de suite eu une alchimie entre nous ». Le chien et son maître se complètent : « Il est là pour me rassurer, je suis là pour le rassurer, on travaille ensemble ».

avatar
Brut.
3 juillet 2019 12:09