La pénurie de sable menace notre planète

Les plages à perte de vue, les étendues de sable fin... Ça pourrait bientôt n'être qu'un souvenir.

La pénurie de sable menace notre planète

Les plages à perte de vue, les étendues de sable fin… Ça pourrait bientôt n'être qu'un souvenir.

Le sable n’est pas une ressource infinie… La pénurie menace notre planète. Le secteur du bâtiment est la principale cause de l’épuisement des ressources en sable. En effet, 2 constructions sur 3 sont en béton. Or, le sable est l’ingrédient principal du béton. Il faut 200 tonnes de sable pour une maison, 3 000 tonnes pour un hôpital et 30 000 tonnes pour 1 km d’autoroute.

Le sable du désert étant trop poli pour adhérer au ciment, 40 milliards de tonnes de sable sont extraites chaque année des fonds marins, des mines ou des lacs. Mais le dragage intensif du sable est un fléau pour l’environnement. Les techniques d’extraction massive par aspiration sont dévastatrices pour la faune et la flore et entrainent le glissement du sable des côtes vers le large. Des plages et des îles entières sont ainsi menacées de disparition.

La denrée se raréfie tellement qu’une mafia du sable a vu le jour. « Il y a beaucoup d’intérêts, de pouvoir et d’argent, beaucoup de connexions politiques, qui sont investis dans ce secteur spécifique » explique Sandhya Ravishankar, activiste. Vol, corruption, trafic, les crimes liés au sable ont déjà fait des morts.

Pourtant, il existe des alternatives au sable comme le béton recyclé, le sable de verre recyclé, l’argile, la terre crue ou le pisé. Deux Français ont même inventé une argile aussi solide que le béton, 20 fois moins polluante et bien moins chère.

Le sable étant la deuxième ressource la plus utilisée après l’eau, certains spécialistes estiment qu’elle pourrait disparaître d’ici 2100.

avatar
Brut.
16 décembre 2018 15:41