La prison des baleines a fermé

Une centaine de cétacés libérés. C'est l'immense opération de sauvetage qui a eu lieu dans les eaux russes. La tristement célèbre "prison des baleines" est désormais fermée.

En Russie, une centaine de cétacés ont été remis en liberté dans l’océan

En Russie, 10 orques et 87 bélugas ont été détenus dans des conditions intolérables. Médiatisés à partir de février 2019, cette situation déplorable imposée aux cétacés a suscité l’indignation mondiale…

Face à ce scandale, le gouvernement russe avait annoncé la fermeture de l’endroit, ce qui a rapidement été exécuté. Quelques mois de réhabilitation plus tard, les derniers animaux ont été relâchés début novembre 2019. L'Institut fédéral de recherche de la pêche et de l’océanographie a emmené ces bélugas à 100 km de leur bassins, à Uspeniya Bay. Malgré le fait que ce lieu n’est pas l’habitat d’origine des bélugas, les autorités russes ont assuré qu’il s’agissait de la meilleure solution, au vu des conditions météorologiques et du budget disponible. 

"Plus on en apprend sur ces animaux, plus on comprend qu’ils doivent être laisser dans l’eau, dans l’ocean, auquel ils appartiennent"

En effet, les bélugas ont été relâchés très loin de l’endroit où ils ont été attrapés. Ainsi, capturés très jeunes, il est possible que les bélugas ne retrouvent pas leurs familles. Cependant, Selon Muriel Arnal, Fondatrice de l’ONG One Voice, "ils ne finiront pas dans une piscine en béton en Chine ou dans aucun autre delphinarium et c’est une superbe nouvelle". Malgré les doutes sur la capacité des cétacées à se réadapter à leur milieu naturel, les ONG espèrent que la Russie continuera dans cette direction : "Nous remercions le gouvernement russe d’avoir pris une décision aussi courageuse (…) les delphinariums doivent fermer. Cette industrie doit prendre fin."

avatar
Brut.
14 novembre 2019 17:40