Le babiroussa, cochon sauvage d'Indonésie

Ses dents sont si longues qu'elles lui transpercent parfois le crâne. Voici l'étrange babiroussa, cochon sauvage d'Indonésie.

Le babiroussa, ou « cochon-cerf »

Chez les mâles, les dents supérieures poussent vers le haut et transpercent le groin pour ériger une seconde rangée de défenses.

On pourrait croire que c’est un animal préhistorique, et pourtant, ce cochon sauvage vit bien parmi nous : c’est le babiroussa. Son nom signifie « cochon-cerf » en malais, une langue austronésienne parlée en Indonésie.

Leurs défenses avant consistent en de longues canines sortant de leur bouche

On peut voir des babiroussas sur les îles et archipels Sulawesi, Togian, Sula et Buru. Jusqu'en en 2002, on considérait qu'il n'existait qu'une espèce de babiroussa. Mais aujourd'hui, ces animaux sont considérés comme un genre divisé en trois espèces.

Les femelles ressemblent à des truies domestiques, mais les mâles ont des caractéristiques très surprenantes : leurs défenses avant consistent en de longues canines sortant de leur bouche. Encore plus surprenant : leurs dents supérieures poussent vers le haut et transpercent leur groin pour ériger une seconde rangée de défenses.

Les trois espèces de babiroussa sont en danger d'extinction

À ce jour, nul ne connaît la fonction exacte de ces défenses. Les babiroussas ne les utilisent ni pour fouiller la terre, ni pour se battre. Même s'ils passent une grande partie de leur temps à s’affronter, les mâles préfèrent utiliser leurs pattes avant plutôt que prendre le risque de casser leurs défenses fragiles. Car un mâle avec des défenses abîmées aura moins de chances de se reproduire !

Ces défenses ne cessent de pousser tout au long de la vie de l'animal. Chez les vieux mâles, elles se recourbent même vers leur front, parfois jusqu'à s'enfoncer dans leur crâne. Aujourd’hui, les trois espèces de babiroussa sont en danger d'extinction et leur population est en déclin.

avatar
Brut.
29 mai 2020 06:35