Le discours de Greta Thunberg à la COP25

Alors qu’elle prononçait ces mots à la COP25, Greta Thunberg était élue personnalité de l’année 2019 par le magazine « Time ». Voilà son message.

COP25 : Greta Thunberg interpelle de nouveau les dirigeants politiques

Élue personnalité de l’année 2019 par le magasine “Time” ce mercredi, la jeune Greta Thunberg a de nouveau interpellé les dirigeants mondiaux lors de la COP25 qui s’est déroulée à Madrid.

Je crois que le plus grand danger n'est pas dans l'inaction, il se trouve lorsque les patrons et dirigeants font croire que des actions sont en cours alors qu'en réalité presque rien n'est fait”, déclare Greta Thunberg. D’après la jeune militante, aucun dirigeant ne se comporte comme s'il y avait une urgence : “En cas d'urgence, vous changez d'attitude. Si un enfant se tient au milieu de la route alors qu'une voiture arrive à pleine vitesse, vous ne détournez pas le regard parce que c'est trop gênant. Vous vous précipitez et vous sauvez cet enfant. Et sans sentiment d'urgence, comment nous, citoyens, pouvons-nous comprendre que nous faisons face à une crise ?

"Quand je vous dis qu'il y a de l'espoir, c'est que je l'ai vu"

Lors de la COP25, Greta Thunberg répète que c’est au peuple d’agir en exerçant une pression sur les dirigeants. Pour elle, il reste encore de l’espoir dans la lutte contre le changement climatique. Cependant, "il ne se trouve pas chez les entreprises ou les gouvernements, il se trouve chez le peuple”, annonce-t-elle. En effet, selon Greta Thunberg, les gens sont en train de prendre conscience de la crise climatique et nombreux sont prêts à changer et “"c'est l'opinion du peuple qui dirige le monde libre"”, affirme la jeune militante.

avatar
Brut.