Le pôle Nord se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la Terre

En Arctique, 2019 est la deuxième année la plus chaude depuis 1900...

En 2019, le Pôle Nord vit une transition climatique inédite

Cette année, la température au Pôle Nord a augmenté en moyenne de 1,9°C de plus qu’entre 1981 et 2010. Il s’agit d’un réchauffement aggravé par “l’amplification arctique”.

En effet, le pôle Nord se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète. La glace du Groenland est actuellement en train de fondre à toute vitesse. Habituellement cette fonte est compensée par les chutes de neiges hivernales. Cependant, depuis les années 90, en dépit de la saison hivernale, la glace du Groenland fond chaque année. En 2019, près de 267 milliards de tonnes de glace ont été perdues, causant une augmentation du niveau de la mer de 0.7mm. Cela pourrait contribuer au dégel du permafrost, un immense réservoir de CO2. Si le permafrost fondait, il pourrait libérer entre 300 et 600 tonnes de carbone par an.

“L’Arctique vit une transition inédite dans l’histoire de l’humanité”

Le réchauffement climatique perturbe l’écosystème de l’Arctique. En effet, la hausse des températures est l’une des cause du déclin de la mouette blanche et pousse la morue du pacifique à se déplacer vers le nord. Les populations humaines voient également leur modes de vie se bouleverser car avec la fonte des glaces, les déplacements et la chasse deviennent très difficiles : “Nos enfants voient tellement de changements en ce moment, c’est difficile pour eux de tenir la cadence. Nous perdons une grande partie de notre culture et de nos connections avec les ressources de nos océans et de nos terres.” D’ici 2030, la glace recouvrant l’océan Arctique pourrait avoir totalement disparue en été.

avatar
Brut.
13 décembre 2019 11:24