Le retour de la consigne pour réduire la pollution

Cette entreprise à créé un système de consigne pour réduire la pollution plastique et les gaz à effet de serre. Brut l’a suivie.

“Il y avait un petit problème de conscience sur le déchet”

“Avant ça, beaucoup de clients nous reprochaient que ça faisait beaucoup de poubelles au bureau, donc il y avait un petit problème de conscience sur le déchet”. Cette entreprise propose à ses clients de les servir dans des bocaux avec une consigne de 1 euro. “Le client peut ensuite nous ramener bocal propre ou sale, comme il préfère. Le but, c'est d'être le moins contraignant possible et faire le moins d'emballages possible à jeter”, explique Arthur Barbe, cofondateur de Cuistou. Le système de la consigne, un succès en Allemagne

D’après une étude réalisée par l’Ademe pour un producteur de bière, la consigne permet, en moyenne, de réutiliser 19,25 fois une bouteille, et ce en environ six ans. Cela réduirait de 77% son impact sur le changement climatique et de 79% la consommation d’énergies non renouvelables sur l’ensemble de son cycle de vie. “Le système de consigne, c'est un très vieux principe un petit peu oublié en France. Je pense qu'il y a vraiment un changement des mœurs, en tout cas de consommation, il y a vraiment une attente pour la préservation de l'environnement”, explique Marie Lebrun, responsable de communication chez Uzaje. Loop : des courses en ligne zéro déchet

avatar
Brut.
18 mai 2022 14:13