Les chenilles processionnaires reconnues comme “nuisibles à la santé humaine”

Depuis le 27 avril 2022, les chenilles processionnaires ont rejoint la liste des espèces “nuisibles à la santé humaine” selon le code de la santé publique.

“Même si on n’est pas en contact direct avec la chenille, on peut être impacté”

“Une chenille processionnaire, c’est une chenille qui est poilue et qui se balade à la queu leu leu en procession avec d’autres chenilles”. Depuis le 27 avril 2022, elles sont considérées comme “nuisibles à la santé humaine” selon le code de la santé publique. "Les chenilles processionnaires ont des poils urticants, des soies, qui peuvent avoir un impact quand elles arrivent sur notre peau, sur nos yeux, ou dans notre système respiratoire également”, explique Marilou Motter, Coordinatrice de l’Observatoire des chenilles processionnaires.

“Si on voit ça, attention danger, ne pas s’en approcher ! Pas besoin de toucher directement la chenille pour avoir des symptômes”, confie l’experte. Mais Marilou Motter tient cependant à rappeler que “toutes les chenilles ne sont pas dangereuses pour les humains”. “Ce n’est pas parce qu’elles ont des poils sur elles qu’elles sont dangereuses et urticantes. En aucun cas il ne faut commencer à les détruire, parce qu’il peut toujours y avoir un doute sur l’espèce et on peut, sans faire exprès, détruire une espèce protégée.” Retrouvez 5 espèces d’animaux extrêmement nuisibles.

avatar
Brut.
21 mai 2022 12:00