Où nos déchets terminent-ils ?

Où vont nos déchets une fois qu'on les a jetés ? Souvent à l'autre bout du monde, dans des pays qui ne peuvent pas les recycler. Voici les conséquences environnementales du "Global Waste Trade".

C'est quoi le Global waste trade et où nos déchets terminent-ils ?

0,74 kg : c’est le poids moyen des déchets quotidiens d’une personne. Mais un pays comme les Etats-Unis exporte près de 70% des déchets plastiques qu’il produit. C’est ce qu’on appelle le Global waste trade : l’échange international de déchets pour traitement et recyclage, y compris de déchets dangereux et toxiques.

Cet échange, le Global waste trade, s’effectue le plus souvent depuis des pays développés vers des pays émergents. Premier pays importateur : la Chine, qui traitait près de la moitié des déchets mondiaux depuis 1992. Mais, depuis janvier 2018, le pays a interdit les importations de 24 catégories de déchets. L’objectif de cette décision : réduire la pollution engendrée par ces importations

Les pays exportateurs se tournent désormais vers d’autres pays d’Asie, comme la Thaïlande, la Malaisie, ou le Vietnam. Problème : ceux-ci subissent aussi l’impact de ces déchets qui sont jetés, enterrés ou brûlés, au lieu d’être recyclés créant de nombreux problèmes environnementaux et sanitaires pour les habitants.

Selon la Banque mondiale la production de déchets devrait augmenter de près de 70% dans le monde d’ici 2050. Le 27 mai 2018, Nicolas Hulot déclarait à propos du Global waste trade : “De se dire “on va prendre ces déchets, puis on va les mettre ailleurs”, c’est peut-être une solution transitoire, mais ce n’est pas une solution intellectuellement satisfaisante.”

avatar
Brut.