Plus de 3500 collisions entre cétacés et bateaux par an

En Méditerranée, il y a plus de 3500 impacts entre cétacés et bateaux chaque année. Reportage à bord du Blue Panda avec l’équipe WWF.

“Les collisions aujourd’hui pour le rorqual commun et le dauphin, c’est la première cause de mortalité non naturelle”


Il y a deux ans, Brut vous racontait la situation de Fluker, une baleine à l'agonie après avoir été percutée par un navire. Son cas était loin d'être isolé. “Elle est un peu l’ambassadeur de ce que nous faisons subir à nos animaux” affirme Denis Ody, responsable du programme cétacés au WWF France. Dans le sanctuaire méditerranéen Pélagos, sont notamment présentes deux espèces : le rorqual commun, qui est “le second plus gros animal sur la planète”, et le dauphin. “Les collisions aujourd’hui pour ces deux grandes espèces, c’est la première cause de mortalité non naturelle. On a affaire à une petite population. Les rorquals communs, c’est 1500 individus. Et donc, ce taux de mortalité lié simplement aux collisions, il est susceptible de mettre en péril cette population de rorquals communs en Méditerranée” précise Denis Ody.
Waly, une baleine grise perdue en mer Méditerranée


A bord du Blue Panda, le bateau emblématique du WWF, des scientifiques étudient cette problématique et cherchent des solutions. L’équipe tente de localiser les différents animaux marins afin de poser sur eux des balises de tracking et de réaliser des biopsies. “Le but, c’est d’essayer de comprendre ce qu’ils font quand ils sont sous l’eau. Les baleines, elles échappent à notre vue pendant 90% du temps” explique Denis Ody. “Les différentes missions menées depuis 2006 ont montré que 6 % des individus photo-identifiés et 20 % des individus échoués, présentaient des traces d'impacts. Le trafic maritime double en moyenne tous les 20 ans, cette problématique devrait donc s’intensifier. C’est pour ça que le WWF et plusieurs acteurs travaillent sur des solutions concrètes”. L’objectif du programme est de savoir où se trouve la baleine pour que les navires sachent comment l’éviter.
5 choses surprenantes sur les cétacés


avatar
Brut.