Pourquoi le dodo, l’oiseau, a disparu ?

Installé sur l’île Maurice, il est le symbole de l’extinction des espèces. Voici l’histoire de l’oiseau : le dodo, qui n’a pas survécu à l’homme.

Le dernier spécimen se serait éteint à la fin du 17e siècle

“Tout le monde connaît le nom du dodo et l’associe à un oiseau malheureux sans défense” explique Rupert van der Werff, directeur de Summers Place Auction. C’est l’un des plus grands symboles de l’extinction des espèces. Trop lourd pour voler, trop gros pour courir et trop maladroit pour fuir, c’est le dodo. Endémique de l’île Maurice, dans l’océan Indien, le dodo y serait apparu il y a environ 4 millions d’années. Lointain cousin de la famille des pigeons, ayant l'apparence d'un oiseau avec un bec, un plumage et des ailes, il aurait perdu sa capacité de voler en raison de l’absence de prédateurs sur l’île. Il pouvait mesurer 1 mètre et peser plus de 20 kilos. Découvrez l’aye-aye, une espèce menacée d’extinction

Au début du 16e siècle, les premiers navires sous pavillon portugais accostent sur l’île Maurice. Rapidement, l’archipel devient un comptoir commercial sur la route des épices. Ne se méfiant pas de l’homme et ne volant pas, le dodo est une proie facile pour les marins de passage. A cette époque, de nombreuses forêts sont aussi coupées. Chiens, chats, rats, macaques arrivent des bateaux… Les œufs des dodos au sol sont également pillés. Le dodo ne survit pas à cette arrivée. L'animal aurait définitivement disparu entre la fin du 17e et le début du 18e siècle. Il est devenu le symbole de l’île Maurice. Au Festival de Cannes, un film imagine le retour des dodos. Retour sur les 5 dernières extinctions de masse

avatar
Brut.
27 mai 2022 06:20