Si ces animaux n'existaient pas...

Loutres de mer, chiens de prairie et requins-tigres : sans ces animaux, des écosystèmes entiers s'effondreraient.

Si ces animaux n’existaient pas…

La loutre de mer, le chien de prairie, le requin tigre, la tortue gaufrée et les crabes violonistes sont des « espèces clé de voûte » : des animaux sans qui tout leur écosystème s'écroulerait.

Elles protègent la végétation, régulent les populations, fournissent des abris à leurs voisins… Ces espèces sont en quelque sorte les bonnes samaritaines du règne animal. On les appelle « espèces clé de voûte » : des animaux sans qui tout leur écosystème s'écroulerait. Focus sur cinq d’entre elles.

La loutre de mer

Les loutres de mer contrôlent le nombre d’oursins de mer en les mangeant. Quand ces oursins prolifèrent, ils détruisent les forêts de kelp, dont dépendent des centaines d'espèces, du requin à l'étoile de mer. En régulant les crabes, les loutres préservent également les herbiers marins, d'importants absorbeurs de CO2.

Le chien de prairie

En creusant leurs terriers, les chiens de prairie aèrent et fertilisent les sols. Les galeries qu'ils creusent permettent la pénétration de l'eau et donc l'apparition de végétations dans les prairies qu’ils habitent. Cela profite à l’ensemble de l'écosystème.

Le requin tigre

Ce superprédateur se nourrit d'un large nombre d'espèces. Mais en s'attaquant aux poissons les plus faibles et malades, ces requins assurent aussi la santé des populations et limitent la propagation de maladies.

La tortue gaufrée

Ces tortues originaires des États-Unis creusent de nombreux terriers au cours de leur vie pour s'abriter. Mais les terriers qu'elles n'utilisent plus servent aussi d'abris pour environ 360 autres espèces animales, parmi lesquelles des renards, des chouettes et des serpents.

Les crabes violonistes

Écosystèmes absolument cruciaux, les mangroves abritent une faune très riche. Les crabes violonistes y assurent la santé des autres espèces grâce aux trous qu’ils creusent au fond de l’eau. Comme pour les chiens de prairie, ces trous aèrent le sol, aidant à la pousse des plantes. Et comme pour les tortues gaufrées, ces trous servent d'abris à de nombreuses espèces, des vers comme des poissons, et des mollusques.

avatar
Brut.
19 septembre 2018 10:19