Si j'étais un chasseur dans le monde...

Si j'étais un chasseur dans le monde...

Quelles sont les lois sur la chasse dans le monde ?

En France, la chasse et les pratiques qui l’entourent sont souvent au cœur de controverses. Pourtant, dans d’autres pays, la chasse est totalement interdite.

La Suisse très stricte

Dans le canton de Genève, en Suisse, la chasse est illégale depuis 1974. Cette loi résulte d’un référendum survenu après un conflit entre les riverains et les chasseurs à propos de la délimitation de zones de chasse. Depuis, la faune a augmenté, il y a plus d’oiseaux d'eau, de lièvres et de cervidés.

D’après les autorités locales, les dégâts constatés sur les parcelles agricoles gardent un « niveau acceptable » malgré le nombre d’animaux. En cas de dégradation, les agriculteurs sont indemnisés.

En Allemagne, le « Schleppjagd »

En Allemagne, la chasse à courre est interdite depuis près de 70 ans. Elle avait été bannie une première fois par le régime nazi en 1934. Elle a ensuite été réintroduite pendant l’occupation de l’Allemagne par les Alliés, puis définitivement interdite en 1953. Depuis, elle a été remplacée par le « Schleppjagd ». Dans cette chasse sans proie, un leurre imprégné d’une odeur de gibier est utilisé pour exciter les chiens.

Au Bhoutan, l’une des législations les plus strictes au monde est en place. Le pays est administré selon les préceptes du Tsa Yig, une constitution basée sur la religion bouddhiste. Le bouddhisme estime que tous les êtres ont le droit fondamental d'exister et de ne pas souffrir. Alors le gouvernement limite l’abattage du bétail à quelques offrandes et à des repas de fêtes. La chasse et la pêche sont aussi interdites. Néanmoins, le pays importe de la viande de l’étranger.

Le recul en Alaska

En Alaska, des techniques de chasse très controversées sont utilisées : des donuts et du bacon pour appâter les ours, tirer sur les animaux depuis un hélicoptère, aveugler les animaux avec des lampes, abattre les loups et leurs louveteaux dans leurs tanières, traquer les ours avec des chiens…

Alors qu’elles avaient été interdites par l'administration Obama, ces pratiques sont de nouveau légales depuis le 9 juin 2020, sous l’administration Trump

En Afrique du Sud, des tarifs exorbitants pour des animaux tués

En Afrique du Sud, la chasse au gros gibier est autorisée. D’ailleurs, la pratique attire des chasseurs du monde entier. Le pays exporte le plus grand nombre de trophées de chasse au monde, soit plus de 79.000 trophées exportés entre 2008 et 2017. Les prix des animaux dépendent de leur espèce.

En ligne, les tarifs proposés sont de 100 dollars pour un babouin, 2.950 dollars pour une girafe, 9.500 dollars pour un hippopotame, au moins 14.750 dollars pour un lion et au moins 35.000 dollars pour un éléphant.

Plusieurs organisateurs et chasseurs mettent en avant le fait que cet argent est réinvesti dans la conservation des animaux. Mais des associations dénoncent ce système qui autorise à tirer sur des espèces menacées. Elles évoquent aussi le manque de traçabilité lié à l'utilisation des bénéfices engrangés.

avatar
Brut.
22 novembre 2020 07:25