Trois merveilles à découvrir aux Philippines

Un arbre à l'écorce multicolore, une rivière souterraine, un récif où aucun poisson n'est victime de la pêche...

Trois sites incroyables à découvrir aux Philippines 

Le pays regorge de merveilles insoupçonnées. En voici une sélection.

Le parc national de la rivière souterraine de Puerto

C'est l'une des sept nouvelles merveilles de la nature. Elle abrite l'un des ensembles de grottes les plus impressionnants au monde. La cavité principale s'étend sur plus de 24 km, et une rivière  souterraine s’écoule sur 8,2 km.

Phénomène rare : elle débouche directement sur la mer, et sa portion inférieur, constituée d’un mélange d'eau douce et d'eau salée, fluctue en fonction des marées. Autour des formations rocheuses, de l'eau couleur émeraude, des forêts primaires intactes et une faune sauvage unique.

Le parc national de la rivière souterraine de Puerto abrite au moins 165 espèces d’oiseaux, une trentaine d’espèces de mammifères et une vingtaine d'espèces de reptiles. Parmi les animaux emblématiques pouvant être observés : le macaque crabier, le python réticulé ou le binturong. Depuis 1999, le site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le récif de Tubbataha

Endommagé dans les années 1970-1980 par la pêche à la dynamite, la pêche au cyanure et le braconnage des oiseaux, le récif de Tubbataha est aujourd’hui un succès en matière de protection environnementale.

En 1998, grâce à une campagne menée par des plongeurs et des activistes, le récif de Tubbataha devient le 1er parc marin des Philippines. La pêche y est donc interdite. Cinq ans plus tard, il entre au patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour accentuer ce système vertueux, la superficie du parc a été doublée en 2006. Pour lutter contre le braconnage, une dizaine de rangers surveillent le parc 24h/24 et 7j/7. Ils sont accompagnés depuis plus de 15 ans par le WWF. Grâce à de nombreux efforts de préservations, la biomasse totale de poissons dans le récif de Tubbataha a été multipliée par 4 entre 1998 et 2011, d’après WWF-Philippines.

La préservation des écosystèmes a fait de ce lieu un endroit rêvé pour les amateurs de plongée. Il abrite plus de 600 espèces de poissons tropicaux, 11 espèces de requins, 13 espèces de cétacés, deux espèces menacées de tortues et 360 espèces de coraux, soit la moitié des espèces répertoriées dans le monde. Il abrite également la plus grande colonie d’oiseaux de mer du pays.

L’eucalyptus arc-en-ciel

On le croirait couvert de peinture, mais c’est de l’écorce. C’est l’arbre le plus coloré au monde. C’est le seul eucalyptus poussant naturellement dans l’hémisphère nord, où il peut atteindre 60 mètres de hauteur et 1,80 mètres de diamètre.

On pourrait penser à un phénomène surnaturel, mais c’est en fait l’écorce qui se régénère. Dès l’été, des lambeaux d’écorce brune se détachent progressivement, révélant un léger vert. Puis cette nouvelle couche se transforme et devient bleue, puis violette, puis orange, et enfin brune. Comme les lambeaux tombent progressivement et dans le désordre, le résultat est un patchwork de couleurs unique dans la nature. D’où son nom: l’eucalyptus arc-en-ciel.

avatar
Brut.
6 janvier 2020 07:58