Une association contre la pêche électrique

Alors que l'Union européenne se déchire autour de la question de la pêche électrique, l'association BLOOM se bat pour que cette pratique qui tue violemment des milliers de poissons soit interdite.

Les pêcheursartisans sont en train de disparaître Les pêcheurs artisans à cause de cette innovation technologique qui permet simplement de vider l'océan. Cette innovation, c'est la pêche électrique. Fréderic le Manach, directeur scientifique de l'association BLOOM, cherche à faire cesser cette pratique. de la pêche électrique, Le principe même c'est de remplacer des chaînes qui allaient gratter le sédiment pour déloger le poisson plat, comme, par exemple, la sole ou la plie. Donc, ces chaines ont été remplacées par des électrodes Donc, ces chaînes ont été qui créent un champ électrique qui déloge avec une force colossale le poisson du sédiment. Ça provoque une contraction musculaire incontrôlée du poisson. C'est exactement le même principe qu'un taser, on ne peut pas contrôler la réaction ducorps, la réaction du corps, là, c'est exactement la même chose sur le poisson. C'est d'ailleurs le même type de courant. Et donc, on a le poisson qui est soumis au courant qui va se tordre et convulser sous la force du champ électrique et qui va être happé comme ça par le filet. Ça touche toute la vie marine, puisque ce ne sont pas seulement les soles ou les plies qui sont touchées mais ça peut être aussi les ceufs, les juvéniles, les étoiles de mer, les oursins, les autres espèces qui vivent autour et le champ électrique est tel par exemple, que les grands cabillauds, souffrent de fractures de la colonne vertébrale à ce champ électrique. quand ils sont soumis de pêche pratiquée en Europe STOP ELE NO TO THE ELECTROCUTION OF FISH, de nombreux pays, TOP ELECT OP ELECT comme la Chine, les Etats-Unis ou le Brésil. La pêche électrique, c'est la dernière invention de la pêche industrielle. par les Néerlandais dans les années 1970-1980. Et c'est une pratique qui a été interdite en Europe en 1998. Mais grâce au lobby industriels néerlandais, des pêcheurs la Commission européenne a levé cette interdiction en autorisant des dérogations dans la partie sud de la mer du Nord. En janvier 2018, - le Parlement européen a de nouveau voté de la pêche électrique. en faveury d'une interdiction Mais cette décision par les autres instances européennes. de gestion de la pêche comme tous les sujets au niveau européen, c'est assez compliqué. Il y a un processus législatif qui prend des années à se mettre en oeuvre et être appliqué. Donc, on a la Commission européenne qui a proposé la généralisation de la pêche électrique en 2016, le Parlement européen, EN EUR ÉLECT À LA P grâce à notre campagne ÉLECTRI EN EURO À LA PÊCI stopublique de sensibilisationg. À LA PÊCHE ÉLECTRIQU op publique de sensibilisation or ÉLECTRIQUE EN EUROPE totale et définitive ELECTRIQUE a voté pour une interdiction A LA PECHE de la pêche électrique en janvier 2018 il y a une discussion et depuis, avec le troisième acteur européen qui est le Conseil de l'Union, c'est-à-dire avec les ministres de la pêche et il faut que ces 3institutions trouvent un terrain commun. et il faut que ces 3 institutions Le probleme, c'est qu'on a la Commission qui est pour la pêche électrique, le Parlement qui est contre et le Conseil au milieu qui se laisse influencer par le lobby néerlandais qui, lui, met tout en ceuvre pour que le Conseil bloque et qu'on garde au moins un statu quo, à savoir un certain nombre de dérogations autorisées. Et donc, on a la Commission européenne qui, années après années, a favorisé ce lobby industriel qui est ultra puissant en Europe et qui a permis le développement incontrôlé de cette méthode de pêche. Aujourd'hui, 84 bateaux néerlandais de cette technologie que la réglementation de l'UE limite le nombre de dérogations à 14. nature

avatar
Brut.
15 septembre 2018 23:03