Une planche de surf en cigarettes pour sensibiliser à la protection des océans

Cette planche de surf a été fabriquée avec 10 000 mégots de cigarettes. Son créateur, Taylor Lane, explique pourquoi.

Une planche de surf en cigarettes pour sensibiliser à la protection des océans

Cette planche de surf a été fabriquée avec 10 000 mégots de cigarette. Son créateur, Taylor Lane, explique pourquoi.

Taylor Lane est designer industriel et l'inventeur de la planche de surf en cigarettes, fabriquée à partir de 10 000 mégots de cigarette. Les mégots sont extrêmement polluants et ce sont les objets les plus jetés sur la planète : 5 600 milliards chaque année. En plus, « ils contiennent du plastique, ce que la plupart des gens ne réalisent pas. Nous en voyons beaucoup sur nos plages, dans nos villes et ils finissent tous dans l'océan. Donc nous avons travaillé avec plusieurs ONG pour collecter les mégots des plages lors d'opérations de nettoyage » explique Taylor Lane.

À partir de là, Taylor Lane teste plusieurs idées : les découper, les coller ensemble, trouver une manière de les compresser, de les coller, puis de les intégrer à une planche avec de la résine faite à partir de plantes… « Ça a commencé à fonctionner. Il aura fallu de nombreuses tentatives. Nous n'avons pas réussi du premier coup, mais ça fait partie du processus » raconte Taylor Lane.

Grâce à cette planche, Taylor Lane a gagné un concours « d’upcycling », du recyclage amélioré. Par exemple, si une bouteille en verre est mise dans une poubelle de recyclage pour être transformée en une nouvelle bouteille en verre, c'est du recyclage. Mais « si je prends une bouteille en verre, que je coupe le dessus et que je l'utilise comme un mug pour boire, ça, c'est de "l’upcycling" » précise Taylor Lane.

Aujourd'hui, Taylor Lane se sert de sa planche de surf en mégots de cigarette pour sensibiliser à la protection des océans. « Je suis une personne normale qui a juste eu l'idée de créer quelque chose. On pense souvent que les actions individuelles sont toutes petites. Elles le sont, mais l'océan est composé de beaucoup de gouttes d'eau. Nous devons nous voir comme des gouttes d'eau, elles s'additionnent toutes et ensemble, nous pouvons avoir un impact fort » conclut Taylor Lane.

avatar
Brut.
7 juin 2018 00:00