retour

"Porte-clés de défense" : 3 autres techniques moins risquées

Ces "porte-clés de défense" sont très populaires sur les réseaux sociaux, mais ils peuvent se retourner contre la personne agressée. Voici 3 techniques moins risquées.

"Porte-clés de défense" : 3 techniques moins risquées

Les "porte-clés de défense" sont très populaires sur les réseaux sociaux, mais ils peuvent se retourner contre la personne agressée. Voici 3 techniques moins risquées.

La fuite

Toute interaction ne nécessite pas qu’on y réponde. Ignorer la personne, c’est aussi une manière de se défendre. Ensuite, prendre physiquement la fuite, c’est partir, s’éloigner. Même si vous êtes dans une situation où vous ne savez pas quoi faire, si vous êtes cloué sur place, il faut se focaliser sur la fuite

Interpeller des témoins

Si vous êtes dans un lieu où il y a des personnes autour de vous : parlez haut et fort, ça va alerter. Le plus efficace, c’est désigner personnellement des témoins en leur donnant quelque chose à faire : “Monsieur avec le T-shirt rouge, appelez la police.

Confronter son agresseur

La confrontation peut être verbale ou physique. Verbale, c’est plutôt la technique des trois phrases : je dis ce qu’il est en train de se passer, je dis que je ne suis pas d’accord et je donne une consigne à mon agresseur. Par exemple : “Vous êtes en train de me toucher les fesses. Je ne suis pas d’accord. Mettez votre main dans votre poche.” Ensuite, pour la confrontation physique, vous pouvez, par exemple, aller faire des cours d'autodéfense. Vous allez apprendre quelques techniques pour, par exemple, échapper d’un étranglement ou d’une situation au sol, avec l’agresseur sur vous.

11/08/2021 12:15
  • 528K
  • 305

0 commentaire