retour

1 an après : un documentaire inédit sur le mouvement des gilets jaunes

"C’est un vrai dysfonctionnement démocratique." Ce mea-culpa sur la gestion de la crise des gilets jaunes, c'est celui de François de Rugy, alors ministre de l'Écologie. 👉Pendant 1 an, ils ont suivi les gilets jaunes : "Gilets Jaunes : la fabrique de la révolte" un documentaire diffusé ce dimanche 17 novembre à 20h50 sur France 5.

Retour sur le mouvement des gilets jaunes, un an après son début

Les journalistes Maxime Darquier et Florent Maillet reviennent sur le début du mouvement des Gilets Jaunes avec le documentaire "Gilets Jaunes : la fabrique de la révolte". Dans ce documentaire, François de Rugy, alors ministre de l’Écologie, se souvient avoir reçu deux porte-paroles des gilets jaunes, il y a maintenant un an de cela…

Il y a un an, Priscillia Ludosky lançait une pétition contre la hausse du prix du carburant. Cependant, son action a pris une importance qu’elle ne pouvait imaginer : elle récolte des milliers de signatures. Rapidement, elle se lie d’amitié avec Eric Drouet, créateur du groupe Facebook "La France en colère !!!". Ensemble, ils sont alors à l'origine des premiers appels à manifester le 17 novembre 2018, et deviennent les plus médiatisés des Gilets jaunes. Le 28 novembre 2018, ils ont été reçu par François de Rugy, ministre de l'Écologie. Un entretien, que les représentants des Gilets Jaunes ont filmé à l’insu du ministre.

"Un dysfonctionnement démocratique"

Un an après cette réunion, François de Rugy évoque un "dysfonctionnement démocratique". En effet, Emmanuel Macron n’avait pas répondu à la pétition contre la hausse du prix du carburant, avant début 2019. Le ministre de l’Écologie avoue que "ce n’est pas normal, ça n’aurait pas dû fonctionner comme ça". En sortant du bureau de François de Rugy, devant les médias, Priscillia Ludosky et Eric Drouet en profitent pour lancent un appel à l’acte 2.

15/11/2019 20:28
  • 262.4k
  • 174

75 commentaires

  • Arthur L.
    19/11/2019 15:32

    euh Mr. de Rugy ? Oui ils sont encore dans les rues hein, on fait quoi ?

  • Jeremy C.
    19/11/2019 08:42

    regarde le début de la vidéo ! Lol

  • Didier T.
    19/11/2019 05:43

    je peux pas voir ce mangeur de homard..

  • François M.
    18/11/2019 19:43

    De Rugy l'opportuniste 🙄

  • Wil S.
    18/11/2019 15:05

    De Rugy en opération séduction ?

  • Gerald C.
    17/11/2019 21:11

    Ils retourneront tous leurs vestes qd ils ne seront plus au gvt...

  • Bernard L.
    17/11/2019 17:43

    Il a digéré les homards que le les gilets jaunes lui ont payé ? Il devrait la fermer 🤬🤬🤬🤬🤬

  • Jean-noel M.
    17/11/2019 15:29

    ils pourront mettre toute les forces de l'ordre pour matraquer les gj ,ça ne changera rien ,les gens continueront a manifester ,même si ils ne vont pas dans la rue ,les gens ont compris comment nos politique fonctionnent ,les gj n'ont plus rien a perdre sauf le fierté ,que le gouvernement na pas

  • Kuro C.
    17/11/2019 15:15

    Il dénonce ce dysfonctionnement comme s'il n'en était pas partit coupable. Incroyable.

  • La M.
    17/11/2019 10:56

    Il dit rien

  • Laurent A.
    17/11/2019 04:54

    C’est n’importe quoi les gilets jaunes ... Vivement la fin qu’on puisse vivre tranquille ( a paris ).

  • Mika E.
    16/11/2019 18:58

    Et le revoilà tout mielleux le De Rugy, il est redescendu de quelques étages c’est bien.

  • Thomas N.
    16/11/2019 16:35

    Il a été pris pour un con par son propre gouvernement, orcément que maintenant c'est différent pour lui. Il ne voit plus les mêmes choses

  • Nova M.
    16/11/2019 16:01

    Comment revenir en politique "élégamment" alors qu'on est escroc. leçon numéro une par de rugy.

  • Nath N.
    16/11/2019 14:14

    Aucune crédibilité ces gens et ils osent encore parler!!! Lamentable

  • Didier B.
    16/11/2019 13:15

    Il avoue(De Rugy) qu'il n'y a pas eu de réponses ,ce qui signifie un manque de respect total , la façon habituel de "manu" perdu dans son éducation de "classe" qui ne fait des courbettes qu'aux nantis de cette même classe , une chose de sûr de nombreux citoyens (nes) descendus dans la rue respectent plus les institutions que lui . Ce gouvernement veut mettre la main sur l'ensemble des institutions "solidaires" et privatiser à tour de bras , décider ainsi de qui peut se soigner de qui peut prétendre a t'elle ou t'elle chose ,le libéralisme pour les nantis la servitude pour les autres , la solidarité ils ne la conçoivent que pour leur petit groupe d'envieux qui espèrent retrouver les privileges de rangs de la "monarchie" déjà dupliqués par la bourgeoisie . 🤪

  • Marilyne D.
    16/11/2019 11:48

    C est donner trop d importance à ce mouvement bourré de syndiqués et créé par des extrémistes qui ont bien su manipuler une certaine catégorie de la population

  • Martin M.
    16/11/2019 11:39

    Depuis 1 an il couvre les événements youtu.be/raTwKkzp47Q des gilets-jaunes avec une objectivité remarquable

  • Xavier R.
    16/11/2019 11:16

    De Rugy, combien aux primaires de la gauche? Il finit président de l'assemblée et puis ministre de l'écologie. Et naturellement, il vient faire la leçon sur la démocratie. Dommage qu'Emile Louis soit mort, il aurait pu nous livrer ses bons conseils sur la protection infantile.

  • Marie M.
    16/11/2019 10:39

    On s'adresse à un mur et il y en a assez de parler pour du vent./

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.