14-Juillet : Brut a rencontré l'adjudant-chef Hakim

Ce 14 juillet, il défile sur les Champs-Élysées avec le 1er régiment du train parachutiste. L'adjudant-chef Hakim raconte à Brut ce que son métier et ce défilé représentent pour lui.

14-Juillet : Brut a rencontré l'adjudant-chef Hakim

Ce 14 juillet, il défile sur les Champs-Élysées avec le 1er régiment du train parachutiste. L'adjudant-chef Hakim raconte à Brut ce que son métier et ce défilé représentent pour lui.

Son père algérien, s’est installé en France dans les années 70. Sa mère, mère au foyer, s’occupait des 6 frères et soeurs. Hakim, lui, voulait voir du pays. Lorsqu’il était petit, il se souvient que son père était fasciné par l’armée et regardait toujours les reportages sur l'armée qui passaient à la télé. Lorsque son grand frère s’engage, le père de Hakim est très fier. Encore plus lorsque son deuxième fils Hakim s’engage également.

Pour Hakim, devenir parachutiste a toujours été un rêve. Pour lui, « c’est une fierté qui s'ajoute quand on est soldat ». Les parachutistes portent un béret rouge, orné de l’insigne des parachutistes. Tous les autres régiments portent des képis. Le reste de la tenue est l’uniforme réglementaire de l’armée de terre. Ce qui distingue les régiments, c’est l’insigne sur l’épaule gauche du treillis et sur l’épaule droite, l’insigne de la brigade. Il y a aussi le galon, sur la couture de devant, « ce qu’on va regarder en premier chez un soldat pour savoir à qui on a à faire ». Pour les adjudants-chefs comme Hakim, c’est une bande blanche. D’autres bandes blanches s’ajouteront s’il grimpe les échelons.

Lorsque Hakim part en mission, sa femme s’occupe de leur fille de 5 ans et demi. Dans le jargon militaire, c’est ce qu’on appelle la « base arrière ». Pour Hakim, les familles des militaires « ont énormément de mérite ». Lorsqu’il part en mission pendant plusieurs mois, Hakim confie que « ça ne doit pas être évident » pour son épouse. « Mais elle accepte parce qu'elle sait que je suis épanoui là-dedans. C'est ce qui me plaît » ajoute l’ adjudant-chef.

En ce 14 juillet, sa famille n’a pas fait le déplacement pour venir le voir à Paris, mais Hakim sait que son père sera devant la télévision pour voir Hakim défiler.

avatar
Brut.
14 juillet 2019 05:24