230 élèves concernés par le manque d'emplois aidés

"Mon fils a explosé en larmes quand je lui ai annoncé qu’il ne reprenait pas l’école". Christelle est maire et parent d’élève. Faute d’emplois aidés, elle ne peut légalement pas faire ouvrir les 3 écoles de sa commune pour la rentrée. Elle raconte.

avatar
Brut.
30 août 2017 00:00