3 trucs à savoir sur la formation des embouteillages

Faut-il changer de voie, comment la science l'explique, pourquoi rajouter des voies est inutile... 3 trucs à savoir sur la formation des embouteillages.

3 trucs à savoir sur la formation des embouteillages

S’il faut changer de voie, comment la science l'explique, pourquoi rajouter des voies est inutile… 3 trucs à savoir sur la formation des embouteillages.

Il ne faut pas changer de voie

Pour Waleed Mouhali, enseignant-chercheur en mécanique des fluides, “Ce sont avant tout les mauvais choix humains qui sont à l’origine des embouteillages.” L’impatience, la crispation et la nervosité ne vont rien arranger, et particulièrement le fait d’essayer de changer de voie.

Ajouter des voies ne change rien

Waleed Mouhali, évoque ici le paradoxe de Braess : “Ce mathématicien a prouvé qu’en rajoutant une voie rapide à un circuit autoroutier, on provoquait encore plus d’embouteillages.

Ça s’explique par la science

Waleed Mouhali rappelle qu’un ensemble de voitures correspond à un fluide qui peut devenir incontrôlable. C’est notamment le cas du trafic autoroutier. Il explique : “Ça s’appelle l’effet Venturi en mécanique des fluides. On a observé que l’ensemble des voitures dans un trafic autoroutier suivait les mêmes lois.” Pour lui, les lois de la mécanique des fluides, qui sont derrière les embouteillages, sont des vraies aides et références pour bâtir des modèles et pour prendre en compte les moindres fluctuations du trafic.

avatar
Brut.
31 juillet 2021 11:57