5 choses à savoir sur Valéry Giscard d'Estaing

Sa façon de s'adresser aux Français, son amour pour l'Auvergne, les diamants de Bokassa… Voilà comment Valéry Giscard d'Estaing a marqué l'histoire politique française.

Cinq choses à savoir sur Valéry Giscard d’Estaing

Le 2 décembre dernier, Valéry Giscard d’Estaing s’est éteint à l’âge de 94 ans. Il a succombé au Covid-19.

1 - C'était un pro de la communication

Dès les années 1960, Valéry Giscard d’Estaing réinvente la communication politique. Il se construit une image d’homme politique moderne.

VGE brise les codes conservateurs établis par ses prédécesseurs. Par exemple, il ouvre l’Élysée à des éboueurs pour un petit-déjeuner de Noël et s’affiche sur les pistes de ski ou sur les terrains de football.

2 - C’était un président jeune

Valéry Giscard d’Estaing n’a que 48 ans lorsqu’il est élu président, en 1974. D’ailleurs, c’était le plus jeune président élu de la 5e République jusqu’à l’élection d’Emmanuel Macron en 2017.

C’est un président jeune qui veut s’adresser aux jeunes. « La priorité sera celle de la jeunesse. Je m’engage à ce que soient par priorité aux jeunes autant d’emploi ou de postes de formation qu’il arrivera de jeunes sur le marché du travail », déclare-t-il en 1981.

3 - Son septennat était celui de réformes sociétales

Le mandat de Valéry Giscard d’Estaing est marqué par des réformes progressistes comme la majorité à 18 ans. On peut aussi citer la dépénalisation de l’avortement - grâce àl’ancienne ministre de la Santé, Simone Veil - ou le divorce par consentement mutuel et le remboursement de la pilule contraceptive.

« Les femmes affirment tous les jours plus largement leur place dans la société française. Elles sont entrées au gouvernement, et désormais, elles pourront pratiquer librement, c'est-à-dire selon leur seule conscience, la contraception », déclare VGE en 1974.

4 - L’affaire des diamants

En 1979, Le Canard enchaîné révèle l’affaire « des diamants de Bokassa » : Valéry Giscard d’Estaing a reçu de nombreux cadeaux. Parmi eux, des diamants de la part de Jean-Bedel Bokassa, président de la Centrafrique. Cette affaire nuit à sa campagne pour un second mandat en 1981.

5 - Il aimait l’Auvergne

Après sa défaite face à François Mitterrand en 1981, Valéry Giscard d’Estaing termine sa carrière politique en Auvergne. En 1986, il est élu président de la région. Il occupe ce poste pendant 18 ans, avant de quitter la scène politique en 2004.

avatar
Brut.
3 décembre 2020 20:35