retour

5 choses à savoir sur Valéry Giscard d'Estaing

Sa façon de s'adresser aux Français, son amour pour l'Auvergne, les diamants de Bokassa… Voilà comment Valéry Giscard d'Estaing a marqué l'histoire politique française.

Cinq choses à savoir sur Valéry Giscard d’Estaing

Le 2 décembre dernier, Valéry Giscard d’Estaing s’est éteint à l’âge de 94 ans. Il a succombé au Covid-19.

1 - C'était un pro de la communication

Dès les années 1960, Valéry Giscard d’Estaing réinvente la communication politique. Il se construit une image d’homme politique moderne.

VGE brise les codes conservateurs établis par ses prédécesseurs. Par exemple, il ouvre l’Élysée à des éboueurs pour un petit-déjeuner de Noël et s’affiche sur les pistes de ski ou sur les terrains de football.

2 - C’était un président jeune

Valéry Giscard d’Estaing n’a que 48 ans lorsqu’il est élu président, en 1974. D’ailleurs, c’était le plus jeune président élu de la 5e République jusqu’à l’élection d’Emmanuel Macron en 2017.

C’est un président jeune qui veut s’adresser aux jeunes. « La priorité sera celle de la jeunesse. Je m’engage à ce que soient par priorité aux jeunes autant d’emploi ou de postes de formation qu’il arrivera de jeunes sur le marché du travail », déclare-t-il en 1981.

3 - Son septennat était celui de réformes sociétales

Le mandat de Valéry Giscard d’Estaing est marqué par des réformes progressistes comme la majorité à 18 ans. On peut aussi citer la dépénalisation de l’avortement - grâce àl’ancienne ministre de la Santé, Simone Veil - ou le divorce par consentement mutuel et le remboursement de la pilule contraceptive.

« Les femmes affirment tous les jours plus largement leur place dans la société française. Elles sont entrées au gouvernement, et désormais, elles pourront pratiquer librement, c'est-à-dire selon leur seule conscience, la contraception », déclare VGE en 1974.

4 - L’affaire des diamants

En 1979, Le Canard enchaîné révèle l’affaire « des diamants de Bokassa » : Valéry Giscard d’Estaing a reçu de nombreux cadeaux. Parmi eux, des diamants de la part de Jean-Bedel Bokassa, président de la Centrafrique. Cette affaire nuit à sa campagne pour un second mandat en 1981.

5 - Il aimait l’Auvergne

Après sa défaite face à François Mitterrand en 1981, Valéry Giscard d’Estaing termine sa carrière politique en Auvergne. En 1986, il est élu président de la région. Il occupe ce poste pendant 18 ans, avant de quitter la scène politique en 2004.

03/12/2020 20:35
  • 181.5K
  • 585

230 commentaires

  • Daniel B.
    09/12/2020 04:36

    Depuis le temps que l,ont payait un revenu à Giscard .sa va faire des économies pour le pays .

  • Dah O.
    07/12/2020 17:52

    Il à eu les diamants et la femme de Bokassa

  • Carole D.
    07/12/2020 13:34

    Un Président de la République qui avait du Coeur. Il a fait beaucoup pour les jeunes à l'époque (vers 1978) en donnant accès à des formations avec un coût important. En effet, il y avait beaucoup de métiers en voie de disparition remplacés "obligatoirement" par des formations dans la même branche suivant l'évolution de ces mêmes métiers et des nouvelles technologies. Exemple pour le cas de mon époux : Typographe en Imprimerie : Evolution à l'époque de l'impression OFFSET. Cela a permis à de nombreux Français et Françaises de pouvoir prétendre à certains postes ayant évolués (que les entreprises ont pu embaucher) et de pouvoir continuer à gagner leur Vie,. Aussi une autre façon permettant de remonter le pouvoir d'achat des citoyens Français. Merci Monsieur le Président de la République Valéry Giscard d'Estaing.

  • Nol W.
    07/12/2020 09:31

    Rien à voir avec Macron alors cessez de vouloir comparer M. GISCARD D'ESTAING avec Macron !!!! Arrêtez de nous prendre pour des cons de moutons écervelés. Qd on voit ce qu'est la France aujourd'hui, quelle honte pour la famille de VGE.

  • Jean-Jacques P.
    07/12/2020 08:40

    Il a surtout, et avant tout, commis une erreur monumentale : le rapprochement familial qu'il a accordé aux étrangers ... Et ça, c'est rédhibitoire !

  • Georgette L.
    06/12/2020 22:46

    Bah ils ne sont pas mieux ceux qui lui ont succedes

  • Monique C.
    06/12/2020 13:09

    faut arrêter d'encenser des politiciens qui n'ont pas toujours été des exemples parlons de l'affaire Boulin..c'est pas triste ou p)lutôt bien triste..on va j'espère faire la vérité sur ce faux suicide..la politique c'est sale..

  • Seb S.
    06/12/2020 13:03

    Videur de caisses de letat!

  • Marcellino M.
    06/12/2020 10:05

    Il a vendu la France aux étrangers. aujourd'hui, il n'y a plus de France.

  • Patrick V.
    06/12/2020 06:39

    La loi du 3 janvier 1973 est le début de la dette

  • Indro I.
    06/12/2020 06:06

    Simple et modeste tres intelligent.

  • Rene G.
    05/12/2020 21:16

    ET C EST TOUT ????? VOUS AVEZ LA MEMOIRE COURTE !!!!!!

  • Ahmed Z.
    05/12/2020 21:13

    Paix à son âme.

  • Clive F.
    05/12/2020 21:01

    A t'il au moins mentionné l'emplacement des diamants qu'il avait emprunté à la centre Afrique?

  • Pepe L.
    05/12/2020 16:36

    N'oubliez pas que nous lui devons la loi pompidou Giscard Rothschild, qui as permis au banquier de se remplire les poches sur le compte des français pendant des années, la dettes française nous lui devons, encore un vendu à la solde des banques, alors je vais certainement pas pleurer pour lui.

  • Michelle P.
    05/12/2020 14:32

    Quand on est mort on a toutes les qualités

  • Hugues D.
    05/12/2020 13:58

    salissez, salissez il en restera quel que chose c'est tous que les media en general savent faire aujourd'hui.CET homme etait un homme d'etat de valeur souhaitons seulement d'en avoir beaucoup de ce niveau dans le futur.Je viens de decouvrir votre media ,mais de grace essayer d'entrainer les gens vers la qualite car des chaines d'info qui repetent les memes informations au meme moment comme des peroquets c'est usant . Hommage a valery Giscard D'estaing qui en 1974 avait souleve un vent de jeunesse dans le pays.

  • Pascal T.
    05/12/2020 13:05

    vous avez partiellement raison : c’est Mitterand qui a fermé les mines de charbon. Par contre je peux vous assurer qu’en territoire « minier » (j’y habite, mon arrière grand père, mon grand père, et mon père y travaillaient) vous trouverez peu de personnes qui valideront ce choix. Les conditions de travail étaient certes difficiles mais largement compensées par l’entraide et la coopération. Ensuite, je souris lorsque vous évoquez l’aspect écologique : l’extraction de cobalt et de terres rares sont bien plus impactantes (cela sert notamment à nous outils de communication : smartphone, pc et autres...). Vous enfoncez sans doute des portes ouvertes, mais peut être qu’il faudrait s’interroger sur le réel impact écologique des énergies dites propres (a tort) traduites, par exemples, par l’utilisation de véhicules électriques ou hybrides... nous vivons certes une période déterminante mais les choix à long termes défendus par des médias « aux ordres » me surprennent, m’inquiètent....

  • Philippe M.
    05/12/2020 12:22

    Non mais, aurait pu l'atomiser, car celui-ci en plus de tout qui c'est mis dans les fouilles, point de vue retraite, il nous aura coûté aussi cher que les roulants de la S.N.C.F

  • Sylvie C.
    05/12/2020 12:06

    Il est devenu président le jour de ma naissance.....

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.