5 femmes politiques qui répondent à des propos sexistes

Confrontées à des propos sexistes en plein Parlement, ces 5 femmes ne se sont pas privées de répondre.

5 femmes politiques répondent à des propos sexistes

La réponse cinglante d’une eurodéputée espagnole à la tirade misogyne d’un eurodéputé polonais

Le 1er mars 2017, on crie au sexisme au Parlement européen. En effet, l’ancien eurodéputé polonais, Janusz Korwin-Mikke, estime que les femmes doivent être moins bien payées que les hommes. En effet, pour l’ancien eurodéputé polonais cela s’explique par le fait que les femmes “sont plus faibles, elles sont plus petites, elles sont moins intelligentes”. L’eurodéputée espagnole socialiste Iratxe García Pérez, ne peut alors retenir sa colère. Révoltée, elle réplique : “Je sais que ça vous peine (…) qu’aujourd’hui les femmes nous puissions représenter le peuple (…). Je vais défendre les femmes européennes contre les hommes comme vous.

Une sénatrice française qualifiée de "nana”

Le 17 janvier 2013, la sénatrice socialiste Laurence Rossignol livre un discours sur la parité. Au cours de son intervention, elle est interrompue par Bruno Sido, sénateur de la Haute-Marne, par le propos : “C’est qui cette nana ?” Laurence Rossignol, très contrariée, l’a rapidement remis à sa place : “Je crois que vous avez gagné peut-être ce matin la palme du misogyne beauf de cette assemblée !

Le coup de gueule de la Première ministre australienne contre les propos sexistes répétées du leader de l’opposition Tony Abbott

Le 9 octobre 2012, l’ancienne Première ministre australienne Julia Gillard, révèle devant toute l’assemblée, avoir “offensée par le sexisme du dirigeant de l’opposition”. Tony Abbott, aurait tenu des propos qui “n’auraient jamais été dit à n'importe quel homme”. Julia Gillard n’hésite pas non plus à exprimer son indignation lorsque le dirigeant de l'opposition s'est tenu à côté d'un panneau, sur lequel était écrit "Débarrassons-nous de la sorcière", "un panneau qui me décrivait comme une pute", s’offense Julia Gillard.

Une sénatrice italienne invitée à "retourner dans sa cuisine"

Le 5 novembre 2018, lors du discours de la sénatrice du Mouvement 5 étoiles, Alessandra Maiorino est interrompue à plusieurs reprises par Mauro Laus, sénateur du parti démocrate : "Retourne en cuisine !", lui crie-t-il. La Vice-présidente du Sénat, n’hésite alors pas à recadrer le sénateur, “S’il y avait des insultes envers l’opposition, c’est moi qui rappellerait à l’ordre la sénatrice. Je n'en ai pas constaté, donc je vous prie de laisser terminer l’intervention”, ordonne-t-elle.

Une élue de Marseille réagit à une remarque sexiste de Stéphane Ravier, conseiller municipal RN

Le 4 février 2019, la conseillère municipale d’Europe Écologie Les Verts, Lydia Frentzel, s’indigne face aux remarques sexistes de Stéphane Ravier, conseiller municipal du Rassemblement National : “Toujours au même hôtel à la même heure ?”. Une ironie sexiste, reprise par le maire républicain de Marseille : “En tout cas, ce n’est pas dans mon bureau…” Pour Lydia Frentzel, c’est un scandale : “vous êtes une merde”, réplique-t-elle.

avatar
Brut.
11 novembre 2019 13:00