retour

7 punchlines de Philippe Poutou, candidat du NPA

Après Marine Le Pen et Emmanuel Macron, Éric Zemmour est sa nouvelle cible. Voici 7 punchlines de Philippe Poutou.

1/ ”Vous parlez du fasciste raciste, qui est accusé d’agressions sexuelles ?”

C’était le 5 avril 2022, quelques jours avant le premier tour de la présidentielle 2022. Sur le plateau de France 2, le présentateur déclare à Philippe Poutou qu’il reçoit en interview : “Éric Zemmour, qui se prépare en coulisses, et qui va prendre la suite…”

“Vous parlez du fasciste raciste, qui est accusé d’agressions sexuelles ?” demande le candidat du NPA. Ce à quoi répond le journaliste : “Je parle d’Éric Zemmour qui va vous suivre… qui va vous succéder.”

Retrouvez l’interview vidéo complète de Philippe Poutou qui répond à vos questions sur Brut 2022.

Le deuxième tour 2022 oppose Emmanuel Macron à Marine Le Pen. Accédez au replay de l’interview d’Emmanuel Macron chez Brut 2022 et à Marine Le Pen qui répond à vos questions sur Brut 2022.

2/ “C’est pas parce que j’ai pas de cravate qu’il faut me couper”

Lors d’un débat sur CNews, le 5 avril 2017, Philippe Poutou déclarait : “Là, on a eu Dassault récemment qui a été condamné à de la prison. Dassault c’est quand même aussi un politique, c’est un milliardaire, patron du Figaro et…”

Le journaliste le coupe et lui demande : “Il y a beaucoup de noms qui sont donnés mais quelles sont vos propositions ?”. Ce à quoi répond le candidat du NPA : “C’est pas parce que j’ai pas de cravate qu’il faut me couper.”

3/ “Macron a récupéré tous les tocards de la politique”

Le 23 avril 2017, sur France 3, Philippe Poutou affirmait : “Macron a récupéré tous les tocards de la politique. Des anciens ministres de gauche, Valls, Le Drian, des anciens ministres venant de droite, des gens qui ont toujours été dans les politiques qui ont été menées.”

4/ “Je n'ai pas rendez-vous avec le peuple”

Dans Des Paroles et des actes, le 11 avril 2012, Philippe Poutou a dit : “Je n'ai pas rendez-vous avec le peuple, moi. J’ai pas entendu des voix. Nous, on est les porte-paroles de la révolte et de la colère sociale.”

5/ “Un deuxième tour de merde”

Sur Europe 1, le 5 avril 2017, un journaliste posait la question suivante au candidat du NPA : “Vous avez déclaré récemment au quotidien de la Réunion vous attendez à un deuxième tour de m…., je vous cite. Alors “m…”, ça veut dire quoi ? M comme Macron ? M comme Marine ? Eclairez-nous. Qu'est-ce que vous entendez par là ?”

Philippe Poutou a répondu : “Un deuxième tour de merde, c’est quand on a la droite contre l’extrême droite et ça montre à quel point la gauche est complètement éclatée. On voit le PS qui part à la dérive, qui s'effondre et on voit qu’il y a pas de remplacement de ce côté là. Donc, je pense que le peuple de gauche ou les militants de gauche sont orphelins aujourd’hui.”

6/ “La richesse, c’est le vol”

En direct sur France 2, le 23 janvier 2022, le journaliste demande au candidat : “La retraite à 60 ans c'est très cher. C'est 27 milliards d'euros par an. Donc, voilà. Comment on finance ?”

La réponse de Philippe Poutou : “Alors justement, on a une piste de travail. C'est le rapport de l’ONG Oxfam où on va vu que les ultra riches, ça concerne 43 milliardaires, je crois, en France, ont gagné en 18 mois, en mars 2020 et octobre 2021, 237 milliards d’euros.

Tout le monde sait qu’il ya des richesses indécentes, que des Arnault, que les 5 premiers milliardaires ont doublé leur fortune pendant la crise sanitaire en captant d'ailleurs, pour l'essentiel de leur richesse, c’est la captation de l’argent public de tous les plans d’aides. C’est ce qu'explique Oxfam.

La richesse des milliardaires, après on dit les milliardaires, ils sont hyper malins, ils sont innovants, ils ont des supers diplômes, ils bossent tout le temps, et tout ça. Mais que dalle ! Les riches, ils s'enrichissent parce qu’ils piquent l’argent à la société. La richesse c’est le vol.”

7/ “Je ne sers pas la main”

Le 27 février 2012, dans l’émission Mots croisés, le journaliste lui demande : “Vous faites un différent entre les visiteurs de droite et les visiteurs de gauche, par exemple ?”

Nathalie Kosciusko-Morizet ajoute : “Ah bah oui, les visiteurs de gauche, il leur sert la main et les électeurs de droite, non. Il a refusé de me la serrer tout à l’heure”.

Philippe Poutou explique : “Ouais, ouais. je le revendique, je suis un peu allergique à l’UMP et au FN donc je ne sers pas la main. Pour l'instant, j'ai un peu de mal. Moi, je ne sers pas la main mais vous, vous êtes en train d’abaisser le niveau de vie des populations.”

8/ “On n'a pas d'immunité ouvrière”

“À côté, elle va peut-être réagir aussi. Le Pen, c’est pareil, on pique dans les caisses publiques. Alors, c’est pas ici, c’est l’Europe? Pour quelqu’un qui est anti-européen, ça ne gêne pas de piquer de l’argent de l’Europe et le pire, c'est que le FN qui se dit anti-système ne s'emmerde pas du tout, et se protège grâce aux lois du système et grâce à l'immunité parlementaire et refuse donc d'aller aux convocations policières.

Donc, peinard. Quand nous, ouvriers, on est convoqués par la police, on n'a pas d'immunité ouvrière. On y va. Le système vous protège, tant mieux pour vous” déclarait le candidat sur CNews le 5 avril 2017.

06/04/2022 18:33
  • 1.8M
  • 2.8K

0 commentaire

    Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

    Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

    switch-check
    switch-x
    En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.