retour

Altercation entre un policier et un médiateur de Sevran : des témoins racontent

Une violente altercation entre un policier et un médiateur de Sevran, dans le 93, filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux... La polémique remonte jusqu’aux plus hautes autorités de l’Etat. Violence policière ou outrage à agent ? Brut a recueilli la parole de jeunes du quartier comme celle des policiers. Ils racontent.

Les témoins racontent la violente altercation entre un policier et un médiateur de Sevran

Une violente altercation entre un policier et un médiateur de Sevran, dans le 93, filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux… La polémique remonte jusqu’aux plus hautes autorités de l’Etat. Violence policière ou outrage à agent ? Brut a recueilli la parole de jeunes du quartier et celle des policiers témoins de la scène. Ils racontent.

Le 11 septembre 2019, une altercation a eu lieu entre un policier et un médiateur du quartier des Beaudottes, en Seine-Saint-Denis. Un habitant du quartier a filmé la scène : on y voit un médiateur du quartier des Beaudottes, Lamine Ba, s’écrouler au sol lorsqu’un policier lui tire dessus avec son taser. La vidéo est diffusée sur les réseaux sociaux et remonte jusqu’aux plus hautes autorités de l’Etat.
L’habitant du quartier des Beaudottes ayant filmé la scène affirme que la situation aurait pu être plus grave si Lamine Ba avait appelé à l’aide : « Il ne l’a pas fait parce qu’il sait (…) les trois flics, soit ils auraient dégainé leur arme ou ce serait parti loin. »

Selon le jeune homme, l’altercation serait partie d’un simple différend : la police bloquait la circulation et Lamine Ba leur aurait demandé « d’enlever » leur voiture. Il explique également que malgré les provocations du policier, Lamine Ba refusait la bagarre : « Vous voyez il fait ce signe-là pour dire ‘Arrêtez ! Je ne suis pas là pour me battre avec vous.’»

Selon l’auteur de la vidéo, Lamine Ba n’a pas réagi violemment pour servir d’exemple aux jeunes du quartier des Beaudottes. En tant que médiateur, Lamine Ba veut au contraire montrer aux jeunes qu’il est possible de s’en sortir malgré le fait qu’ils habitent en Seine-Saint-Denis affirme le jeune homme. Cette altercation a fait réfléchir de nombreux jeunes de Sevran : « Si ça lui arrive à lui, quelqu’un qui travaille pour la ville, alors nous les jeunes qui ne travaillons pas pour la ville, qu’est-ce qu’il va nous arriver ? », s’interroge l’habitant du quartier des Beaudottes.

Côté policier, la version diffère. Linda Kebbab, déléguée nationale Unité SGP Police FO, affirme que Lamina Ba a commis des infractions malgré son statut de médiateur : « Il a incité autrui à ne pas se soumettre à un contrôle routier, non sans insulter les collègues. » La syndicaliste ajoute que personne ne prend en compte le contexte difficile d’agressions quotidiennes sur les policiers dans le 93.

Le 12 septembre, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a demandé la suspension immédiate du policier. Le 13 septembre, le directeur général de la police nationale a finalement levé la suspension du policier, indiquant que son cas était toujours à l’étude.

60 policiers ont manifesté le 12 septembre pour soutenir leur collègue. Les jeunes du quartier de Beaudottes, quant à eux, reconnaissent les tensions et le travail « pénible » des policiers mais ne veulent plus être discriminés : « À chaque fois qu’il y a une nouvelle arme, on la teste chez nous (…) Les quartiers sensibles c’est un laboratoire. », conclut l’habitant du quartier des Beaudottes.

13/09/2019 19:57mise à jour : 16/09/2019 14:29
  • 18.2m
  • 14.7k

11658 commentaires

  • Maurice D.
    un jour

    Si c'est une femme policière qui est devant le médiateur ,pas sûr qu'elle tente de le surprendre en lui sautant dans les jambes..le gros s'est essayé et il a frappé son Waterloo !!!

  • Cryst L.
    un jour

    Ont voient surtout que critiquer la police est devenue une habitude c'est trop facile

  • Yunette P.
    un jour

    DÉSOLÉE MAIS ON VOIT CLAIREMENT DÈS LE DÉBUT QUE LE POLICIER EST À FONT DANS LA PROVOCATION.... ON DIRAIT QU'IL A ENVIE DE BOXER ET IL VA À L'AFFRONTEMENT SANS CESSE.

  • Loic R.
    un jour

    Vous envoyer une femme flic mentir pour vous ??? Mais vous n'avez pas honte ma parole

  • Amine M.
    un jour

    Il se croit au UFC

  • Yasmine K.
    un jour

    Non mais elle cherche à justifier et à défendre l’indéfendable on voi clairement que ces le policier qui attaque et que le médiateur tente à raisonner le policier au avant de recruter faite des teste psychologique

  • Jemmy J.
    un jour

    Sale raciste de merde

  • Pierre l.
    un jour

    Quel bande d anculés ces flics de merde et l autre qui se prend au sérieux avec sa boxe d Merde qu' il se prend une ébranlée par le médiateur si l autre n intervient pas qu' elle honte d agresser les gens comme ça

  • Jako M.
    un jour

    Des flics qui mouille dans leurs uniforme de zwave, aucune force physique, seulement le taper, mais le jour ou la population se prendra en charge eh bien, ils (police) prendront la poudre d'escampette

  • Mars C.
    un jour

    Mort au flic

  • Nicoline C.
    un jour

    et après ce sont eux qui portent plainte pour violence policière !!! comment la justice de ce pays peut-elle être aussi laxiste ? à moins qu'elle ne soit à la botte des délinquants qui l'achètent

  • Olivier O.
    un jour

    C est bien le flic qui a commencé on le voix bien

  • Havin K.
    un jour

    Aucun motif pour tirer sur ce médiateur si ce n est que l égo du policier en a pris un coup..Triste événement 😔 Ce genre de policiers devraient apprendre à dialoguer avant de faire usage d une arme car c est le coprs de métier entier qui en subirt les conséquences. .

  • Didier S.
    un jour

    Enquête et sanctions pour les deux, principalement pour le policier qui agresse physiquement en premier et pour le médiateur s'il est prouvé qu'il a verbalement agressé ou insulté !!!!! Ou est la dignité et le respect de l'uniforme porté avec une telle conduite ?

  • Eric D.
    un jour

    sa va pas s’arranger sa va être de pire an pire 5 flic a chaque rondpoint et ruelle pirrrrrrrrrr que la Gestapo

  • Ousmane L.
    un jour

    Violence policière

  • Aziz A.
    un jour

    I don't know what to say about wicked police this time around

  • Stephane O.
    un jour

    Franchement le flic si le médiateur ce lâche il prend une branlé phénoménal et sa aurait été normal baltringue de flic tous des bouseux avec un QI de mouche ........

  • Haikel B.
    un jour

    Je demande à Monsieur le président de la république de legaliser les combats de rue afin que la personne qui veut se défendre face à l'injustice pourra se défouler sur la personne injuste, si le policier a provoqué et a dépassé les limites et s'est cru au dessus des lois qu'il se bat mains nues si c'est un homme et qu'il assume sa faute s'il se fait démonter par un homme.pourquoi tazer comme un lâche sans Honneur ? c'est toujours à cause de ces pourris fascistes que les policiers repu licains sont sali et payent les pots cassés

  • Laurent L.
    un jour

    Ouuaaah vivement les formations chez les forces de l'ordres.Pas évident le métier de policier mais bon là il fait du mma , pas vraiment adapté , qu ils soient formés à la communication et en dernier recour le self défense pour les maîtriser si nécessaire.

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.