retour

Altercation entre un policier et un médiateur de Sevran : des témoins racontent

Une violente altercation entre un policier et un médiateur de Sevran, dans le 93, filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux... La polémique remonte jusqu’aux plus hautes autorités de l’Etat. Violence policière ou outrage à agent ? Brut a recueilli la parole de jeunes du quartier comme celle des policiers. Ils racontent.

Les témoins racontent la violente altercation entre un policier et un médiateur de Sevran

Une violente altercation entre un policier et un médiateur de Sevran, dans le 93, filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux… La polémique remonte jusqu’aux plus hautes autorités de l’Etat. Violence policière ou outrage à agent ? Brut a recueilli la parole de jeunes du quartier et celle des policiers témoins de la scène. Ils racontent.

Le 11 septembre 2019, une altercation a eu lieu entre un policier et un médiateur du quartier des Beaudottes, en Seine-Saint-Denis. Un habitant du quartier a filmé la scène : on y voit un médiateur du quartier des Beaudottes, Lamine Ba, s’écrouler au sol lorsqu’un policier lui tire dessus avec son taser. La vidéo est diffusée sur les réseaux sociaux et remonte jusqu’aux plus hautes autorités de l’Etat.
L’habitant du quartier des Beaudottes ayant filmé la scène affirme que la situation aurait pu être plus grave si Lamine Ba avait appelé à l’aide : « Il ne l’a pas fait parce qu’il sait (…) les trois flics, soit ils auraient dégainé leur arme ou ce serait parti loin. »

Selon le jeune homme, l’altercation serait partie d’un simple différend : la police bloquait la circulation et Lamine Ba leur aurait demandé « d’enlever » leur voiture. Il explique également que malgré les provocations du policier, Lamine Ba refusait la bagarre : « Vous voyez il fait ce signe-là pour dire ‘Arrêtez ! Je ne suis pas là pour me battre avec vous.’»

Selon l’auteur de la vidéo, Lamine Ba n’a pas réagi violemment pour servir d’exemple aux jeunes du quartier des Beaudottes. En tant que médiateur, Lamine Ba veut au contraire montrer aux jeunes qu’il est possible de s’en sortir malgré le fait qu’ils habitent en Seine-Saint-Denis affirme le jeune homme. Cette altercation a fait réfléchir de nombreux jeunes de Sevran : « Si ça lui arrive à lui, quelqu’un qui travaille pour la ville, alors nous les jeunes qui ne travaillons pas pour la ville, qu’est-ce qu’il va nous arriver ? », s’interroge l’habitant du quartier des Beaudottes.

Côté policier, la version diffère. Linda Kebbab, déléguée nationale Unité SGP Police FO, affirme que Lamina Ba a commis des infractions malgré son statut de médiateur : « Il a incité autrui à ne pas se soumettre à un contrôle routier, non sans insulter les collègues. » La syndicaliste ajoute que personne ne prend en compte le contexte difficile d’agressions quotidiennes sur les policiers dans le 93.

Le 12 septembre, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a demandé la suspension immédiate du policier. Le 13 septembre, le directeur général de la police nationale a finalement levé la suspension du policier, indiquant que son cas était toujours à l’étude.

60 policiers ont manifesté le 12 septembre pour soutenir leur collègue. Les jeunes du quartier de Beaudottes, quant à eux, reconnaissent les tensions et le travail « pénible » des policiers mais ne veulent plus être discriminés : « À chaque fois qu’il y a une nouvelle arme, on la teste chez nous (…) Les quartiers sensibles c’est un laboratoire. », conclut l’habitant du quartier des Beaudottes.

13/09/2019 19:57mise à jour : 16/09/2019 14:29
  • 21.5M
  • 17.2K

8190 commentaires

  • Badu T.
    5 jours

    Police

  • Jaber M.
    5 jours

    Ils sont des malades mentaux les policiers

  • Badu T.
    5 jours

    ANIMAL

  • Rivariva G.
    5 jours

    le police il crois que il vie dans une forêt Bravo champion ... Tu t’es défendu avec courage et précision ... Chapeau chapeau ... merci d'avance

  • Ahcene S.
    5 jours

    Bravo défendu avec courage et précision

  • Barka H.
    5 jours

    Viva la France sans le pillage des états africains

  • Barka H.
    5 jours

    Une bonne police a la française comme en 1945 en Algérie ou En Côte d'ivoire ou au Sénégal ou ils tiraient sur des soldats africains venant de l'Allemagne pour la libération de la France qui était esclave des Nazis à l'époque.

  • Barka H.
    5 jours

    La France choisissez des bonne personnes responsables pour répondre surtout aux attentes de la police française dignes de son nom

  • Barka H.
    5 jours

    Ses pauvres policiers pauvres d'éducation et famille nazie qui ont livrés les juifs aux nazis. Ils n'ont pas la chance d'être dans bonnes famille française d'où voilà le résultat ils s'attaquent aux personnes responsables pour eux la responsabilité c'est rien car leurs parents étaient des charges sur les français.

  • Tayib M.
    5 jours

    Walha bravo les hommes💪🏿

  • Nenete M.
    5 jours

    Force à Lamine

  • Ramzy S.
    5 jours

    On voit tout de suite que tout ce que vous dites c'est quelque chose qui a été appris par cœur... donc vous ne pouvez pas parler de quelque chose que vous n'avez pas vu de vos yeux... Et vous nous parlez de la vidéo: il aurait pu dire n'importe quoi: on vois tout de suite les choses quand on regarde le film... Des policiers en tout cas un policier en train de frapper un type et d'autres policier qui s'occupent d'autres choses... mais un médiateur qui s'en prend plein la gueule sans parler du taser... Alors qu'il avait les bras baisser tout le long, c'est-à-dire qu'il n'a jamais essayé de prendre le dessus à part un moment où le flic lui saute dessus comme un sanglier dans un mur... Il aurait pu dire n'importe quoi aux policiers, ça ne les obligeaient pas à faire ce qu'ils ont fait à ce médiateur et on voit rien qu'en regardant le film même si vous dites qu'il a dit des mots injuste et mal placé ça ne justifie pas du tout un policier qui se met à faire de la boxe dans la rue sachant qu'en plus il ne respecte même pas les règles... Vous savez pertinemment que vous êtes dans votre tort mets vous daignez le reconnaître et l'avouer ceci dit c'est une habitude chez vous le syndicat des policiers ou autre... Je suis vraiment désolé, mais c'est ce que j'ai vu, entendu et compris... maintenant à vous de prouver le contraire...

  • Ramzy S.
    5 jours

    Ce "......de la casse" de policier en à profiter, du fait que Lamine le médiateur essayais de donner l'exemple, donc ne répondais pas au cou et à baissé sa garde pour faire comprendre aux policiers qu'il ne leurs en voulait pas. Mais manque de pot, il est tombé sur un "Robocop" qui se prenait pour "Superman" et qui l'a attaqué en faisant de la "boxe" contre quelqu'un qui avait les bras baisser, c'est-à-dire aucune garde, rien, en gros pour moi le policier est un "nul" qui fait du sport mais qui ne respecte pas la loi du sport... même si dans ce cas présent, ça n'était ni du sport ni quoi que ce soit d'autre, c'était juste une médiation qui a mal tourné, en tout cas pour notre ami Lamine le médiateur... Ceci dit, il faut savoir, que s'il avait crié aidez-moi ces 2 mots, aurait fait débarquer tout le quartier, et là, le soi-disant "boxeur" en question s'en serait pris plein la figure sans parler des autres... Mais Lamine le médiateur a gardé son sang-froid et il n'as rien fait de cela, il à fais au mieux par rapport à ses droits qui ont été bafoué sûrement....

  • Abdoulaye K.
    5 jours

    Dommage !

  • Angelo M.
    5 jours

    Il se prend pour rocky Balboa 😂😂

  • AL I.
    5 jours

    Bavure quand tu nous tiens, la nature humaine reprend ses droits, et retour à l'état animal..

  • Eliane C.
    5 jours

    C'est grave cette vidéo

  • Leila B.
    6 jours

    Ce policier est un voyou le pauvre mec ça se voit qu'il ne voulait pas se battre il se défendait mais la lâcheté policière a fait que le policier a utilisé e taser contre ce pauvre médiateur.

  • Max M.
    6 jours

    Action de sous homme encore...

  • Neverland M.
    6 jours

    Le policier il abuse de sa position ! Faut se détendre !!!

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.