retour

Altercation entre un policier et un médiateur de Sevran : des témoins racontent

Une violente altercation entre un policier et un médiateur de Sevran, dans le 93, filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux... La polémique remonte jusqu’aux plus hautes autorités de l’Etat. Violence policière ou outrage à agent ? Brut a recueilli la parole de jeunes du quartier comme celle des policiers. Ils racontent.

Les témoins racontent la violente altercation entre un policier et un médiateur de Sevran

Une violente altercation entre un policier et un médiateur de Sevran, dans le 93, filmée puis diffusée sur les réseaux sociaux… La polémique remonte jusqu’aux plus hautes autorités de l’Etat. Violence policière ou outrage à agent ? Brut a recueilli la parole de jeunes du quartier et celle des policiers témoins de la scène. Ils racontent.

Le 11 septembre 2019, une altercation a eu lieu entre un policier et un médiateur du quartier des Beaudottes, en Seine-Saint-Denis. Un habitant du quartier a filmé la scène : on y voit un médiateur du quartier des Beaudottes, Lamine Ba, s’écrouler au sol lorsqu’un policier lui tire dessus avec son taser. La vidéo est diffusée sur les réseaux sociaux et remonte jusqu’aux plus hautes autorités de l’Etat.
L’habitant du quartier des Beaudottes ayant filmé la scène affirme que la situation aurait pu être plus grave si Lamine Ba avait appelé à l’aide : « Il ne l’a pas fait parce qu’il sait (…) les trois flics, soit ils auraient dégainé leur arme ou ce serait parti loin. »

Selon le jeune homme, l’altercation serait partie d’un simple différend : la police bloquait la circulation et Lamine Ba leur aurait demandé « d’enlever » leur voiture. Il explique également que malgré les provocations du policier, Lamine Ba refusait la bagarre : « Vous voyez il fait ce signe-là pour dire ‘Arrêtez ! Je ne suis pas là pour me battre avec vous.’»

Selon l’auteur de la vidéo, Lamine Ba n’a pas réagi violemment pour servir d’exemple aux jeunes du quartier des Beaudottes. En tant que médiateur, Lamine Ba veut au contraire montrer aux jeunes qu’il est possible de s’en sortir malgré le fait qu’ils habitent en Seine-Saint-Denis affirme le jeune homme. Cette altercation a fait réfléchir de nombreux jeunes de Sevran : « Si ça lui arrive à lui, quelqu’un qui travaille pour la ville, alors nous les jeunes qui ne travaillons pas pour la ville, qu’est-ce qu’il va nous arriver ? », s’interroge l’habitant du quartier des Beaudottes.

Côté policier, la version diffère. Linda Kebbab, déléguée nationale Unité SGP Police FO, affirme que Lamina Ba a commis des infractions malgré son statut de médiateur : « Il a incité autrui à ne pas se soumettre à un contrôle routier, non sans insulter les collègues. » La syndicaliste ajoute que personne ne prend en compte le contexte difficile d’agressions quotidiennes sur les policiers dans le 93.

Le 12 septembre, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a demandé la suspension immédiate du policier. Le 13 septembre, le directeur général de la police nationale a finalement levé la suspension du policier, indiquant que son cas était toujours à l’étude.

60 policiers ont manifesté le 12 septembre pour soutenir leur collègue. Les jeunes du quartier de Beaudottes, quant à eux, reconnaissent les tensions et le travail « pénible » des policiers mais ne veulent plus être discriminés : « À chaque fois qu’il y a une nouvelle arme, on la teste chez nous (…) Les quartiers sensibles c’est un laboratoire. », conclut l’habitant du quartier des Beaudottes.

13/09/2019 19:57mise à jour : 16/09/2019 14:29
  • 6.5m
  • 7.6k

5992 commentaires

  • Naya D.
    15 heures

    Il anticipe non mais franchement c plus avec des menotte c avec des cou

  • Naya D.
    16 heures

    Va te faire foutre est ce que il s est pri de la bonne manières

  • William G.
    16 heures

    Elle est forte.. elle dit "bla-bla-bla les gens qui se permettent de parler sans savoir.." elle fait la même chose jpp 😂 puis l'usage de la force c'est toujours dans les bonnes proportions normalement. Ce qui n'était pas le cas ici, elle a aucune légitimité à parler

  • Quentin J.
    16 heures

    SEVRAN

  • Daniela M.
    16 heures

    Son dei bastardi!

  • Djsoum S.
    16 heures

    Ces collègues l’ont quand même laissé se faire bien defoncer avant de le secourir 😂😂

  • Conscience D.
    16 heures

    pas de police pas d'empire

  • Hacene A.
    16 heures

    C’est flagrant !! La vidéo parle d’elle même ....

  • Conscience D.
    17 heures

    bien sûr on voit clairement que le flic met du zèle à commencer un combat 1/1 l'autre lève les mains en disant mais qu'est ce qui se passe c'est surréaliste. et le flic continue et entre nous ce lâche s'est fait maté. incroyable que de tels salopards existent. le monde entier regarde bande de pourris et vous irez en enfer avec vos maitres qui vous nourrissent à la viande rouge comme des chiens stupides

  • Conscience D.
    17 heures

    ce sont pas des policiers mais des assassins à la solde de la mafia du NOM.

  • Dylan D.
    17 heures

    Mdrrr le flic a cru faire quoi en le prenant par c'est jambe?

  • Fawzi C.
    17 heures

    L'image qui nous on donner ces pas bon vue ces nous () qui et pas bon ça vas qui a eux une camera mes sa arrive beaucoup de fois mes malheureusement pas de camera vue l'étranger et toujours coupable ()

  • Abdelhack B.
    17 heures

    Incroyable...

  • Ledy S.
    17 heures

    Mdrrr difficultés de travail 🤦🤦change de métier grognasse!!

  • Jean-Pierre K.
    17 heures

    Il sortait du bistrot ce flic ?

  • Aissa M.
    19 heures

    Elle a quoi le kebab

  • Aissa M.
    19 heures

    Enfaite les policiers vous faites quoi sérieux casser vous vous servez a rien !!

  • Fabien M.
    19 heures

    2 fois il lui fait le geste" qu'est ce que tu fais?! "

  • Alexandre D.
    19 heures

    Quand sa va chauffer. On verra bien. La police est inconsciente. Pourtant sa va être dur pas de pitié.

  • Alexandre D.
    19 heures

    Qui elle est cette conne, même pas sur le terrain. Elle parle de qu'elle à pas vu. Et surtout vécu.