Au Mexique, le projet du train maya menace l'environnement

Tous ces paysages exceptionnels pourraient disparaître à cause d'une ligne de train visant notamment à développer le tourisme au Mexique. Pour Brut, notre journaliste Florencia González Guerra a visité ces lieux menacés par le projet du train maya.

“On risque une contamination massive des eaux"

Le train maya est un projet qui représente une grande menace pour les rivières souterraines et la faune sauvage des Caraïbes mexicaines, en raison de son impact environnemental. Récemment, un groupe de citoyens a récemment demandé à l’UNESCO d’intervenir pour faire stopper les travaux, qui impliquent des dommages irréversibles sur le patrimoine naturel et culturel de la région. Ce train est pensé comme un projet pour améliorer la qualité de vie des gens et booster le développement. Il devait couvrir une distance de 1500 km et traverser les États du Chiapas, de Tabasco, du Campeche, du Yucatán et du Quintana Roo. Tribune pour l'abandon du projet de forage par Total

D’après sa description, le projet ouvrirait une série d’opportunités commerciales et de développement social et serait bénéfique pour la population et les entreprises locales ainsi que pour le tourisme national et international. Mais à quel prix ? Le pari du Train maya, c’est d’augmenter les capacités de la région en matière d’accueil des touristes. Cependant, la Riviera maya est confrontée au problème des algues sargasses, qui sont la conséquence du réchauffement climatique mais aussi du déversement de matières fécales dans la mer et les rivières. Le chantier du train maya risque de faire augmenter la présence de ces substances, qui pourraient se retrouver dans les eaux potables. “Nous ne sommes pas opposés au président, ni au projet de train en lui-même. Mais nous sommes opposés à ce que ça se fasse ici, car cet écosystème est très fragile.” Greta Thunberg s'engage avec les Samis contre un projet de mine

avatar
Brut.