retour

Aux États-Unis, les scandales des camps pour ado à problèmes

"On m'a étranglée", Paris Hilton y a été : les camps pour ado à problèmes font scandale aux États-Unis. Des rescapés racontent.

"J’ai supplié mes parents de ne pas me laisser là-bas.”

“À 16 ans, on m’a enlevée au milieu de la nuit pour m’emmener du Connecticut à l’Utah.” raconte YungKendee sur TikTok. “Spring Ridge se vend comme un lieu qui soigne les adolescentes et répare les familles brisées. J’ai supplié mes parents de ne pas me laisser là-bas.”, c’est un autre témoignage laissé par Exposterchild.

Quand ils étaient adolescents, leurs parents les ont envoyés dans des internats, des camps thérapeutiques pour résoudre leurs “problèmes de comportement”. Aujourd’hui, les rescapés de ce “business des adolescents à problèmes” aux États-Unis racontent…

“Personne ne m’a dit ce qu’il se passait et où j’allais, jusqu’à ce qu’on me lâche au milieu du désert. On m’avait emmenée dans un camp de survie dans la nature.” se souvient YungKendee. “On n’avait pas la télé. On n’avait pas le droit de lire certains livres. Tout était contrôlé. Ils nous surveillaient quand on appelait nos parents.” explique Gabriel Joseph González, co-fondateur de la campagne We Warned Them.

50 000 enfants sont envoyés dans ces camps chaque année

Comme d’autres adolescents de son âge, Gabriel Joseph González a vécu au Freedom Village USA au milieu des années 1990. Ses parents, qui étaient en train de se séparer, l’ont envoyé là-bas quand il a commencé à sécher les cours.

Il se rappelle : “Quand je suis arrivé là-bas, je n’avais rien contre le projet. Leur idée était que grâce à Jésus-Christ, nous arriverions à nous corriger. Il y avait des corvées à faire. Il fallait montrer sa dévotion constamment. On vivait avec la Bible 24h / 24. Je suis gay. Ils s’en prenaient à ma sexualité.”

Chaque année, on estime que 50 000 enfants sont envoyés dans de tels établissements contre leur gré. Dans la plupart des États des États-Unis, les parents ont le droit d’y faire transporter leurs enfants par la force.

YungKendee : “Aux États-Unis, les mineurs n’ont pas d’autonomie médicale, alors leurs parents ou leurs tuteurs légaux peuvent donner leur consentement à leur place. Comme c’était ma mère qui avait ma garde, ils avaient juste besoin de sa signature pour m’enlever au milieu de la nuit et m’envoyer à l’autre bout du pays.”

Des cas d'agression sexuelle

Gabriel Joseph González : “Pour contrôler les enfants, ils les forçaient à se surveiller les uns les autres, puis ils rédigeaient des rapports. Ensuite ils nous condamnaient, d’une certaine façon, à cette punition qui consistait à nous isoler, à nous garder à l’écart des autres, très souvent. Et ils nous faisaient transporter du bois, dans l’État de New York, d’un parking à un autre, ou en cercle. On faisait ça pendant des heures.”

“Il faut se lever à 4h30 pour travailler, s’occuper des chevaux, couper du bois, préparer le petit-déjeuner. Tout de suite après, il faut nettoyer le dortoir. Tout doit être nickel.” raconte un autre témoin, Daniel The Mammal.

Ces programmes ne sont pas réglementés au niveau fédéral et sont souvent établis dans des États qui n’ont pas de législation claire sur ces sujets, comme l’Utah ou le Montana.

Gabriel Joseph González : “Parmi le personnel d’encadrement, il y avait chez certains des signaux qui auraient dû alerter. Je revois le directeur gifler un enfant, et, pardonnez-moi l’expression, mais il l’a vraiment éclaté. Et une autre fois, il a lancé un enfant en l’air. Freedom Village fait les gros titres en ce moment, avec quatre cas d’agression sexuelle. On a découvert seulement après avoir obtenu notre diplôme et quitté l’établissement qu’il n’était même pas réglementé. L’État de New York n’avait aucune idée de ce qu’il s’y passait.”

“Les enfants se font plaquer au sol, et on leur donne ce truc qui les assomme pendant plusieurs jours. Des gens entrent pour vérifier que vous dormez bien dans votre chambre, toutes les 10 minutes.”, c’est ce qu’explique Daniel The Mammal.

Une autre victime, Bratmitzvah, raconte : “J’ai dû changer de maison, car j’habitais avec la fille avec qui je sortais. Alors ils m’ont déplacée dans une autre maison, qui s’appelait Cottonwood, où j’ai subi des violences sexuelles, psychologiques et physiques pendant un an.”

Freedom Village USA a fermé, mais d'autres camps similaires continuent d'exister

Endetté depuis des années, Freedom Village USA ferme ses portes en 2019.

Gabriel Joseph González : “Ce qui est vraiment triste, c’est que beaucoup de ces programmes existent toujours. Et les programmes religieux qui adhèrent à une perspective chrétienne fondamentaliste sont particulièrement connus pour imposer aux enfants une approche semblable à celle des thérapies de conversion.”

Malgré les preuves de plus en plus nombreuses de violences physiques et psychologiques, le secteur continue à générer des profits supérieurs à 1 milliard de dollars par an.

“On sait aussi, grâce à la communauté des survivants, que des gens qui ont aujourd’hui 20, 30 ou 50 ans sont toujours traumatisés par cette expérience.” ajoute Gabriel Joseph González.

"On m'a étranglée, giflée en plein visage"

Les survivants, dont Paris Hilton, ont lancé des campagnes comme “We Warned Them” (On les avait prévenus) et “Breaking Code Silence” (Briser la loi du silence) pour sensibiliser à la nécessité de réformer ce secteur.

“On m’a étranglée, giflée en plein visage, des employés m’ont reluquée sous la douche…” a raconté publiquement Paris Hilton.

Gabriel Joseph González : “Quand on a pris conscience du problème, on a compris que pour le résoudre, il fallait légiférer. Par exemple, il n’existait pas de formation pour apprendre à dénoncer les violences, vous voyez ? C’est la communauté des survivants qui s’est efforcée de faire parler de ce problème, pour que tout le monde soit au courant et puisse se demander comment faire en sorte que les enfants soient en sécurité, que tout soit fait dans leur intérêt et qu’il ne s’agisse pas d’un business lucratif, mais dédié à leur bien-être.”

D’autres personnalités dénoncent les maltraitances qui touchent d’autres secteurs. C’est le cas du journaliste Victor Mastanet qui a enquêté sur la maltraitance dans les Ehpad en France. Une enquête de trois ans qui a mis au grand jour des cas de maltraitances sur des personnes âgées.

21/02/2022 07:17
  • 302.8K
  • 55

53 commentaires

  • Comlan Amangnon
    13/04/2022 13:48

    Tout le monde doit pouvoir donner une seconde chance à son couple pour ne jamais rien regretter je peux vous aider à récupérer votre conjoint(e) avec mes travaux occultes, éradiquer les turbulences au sein du couple et a retrouver une vie harmonieuse. Me contacter par mail: [email protected] tel/whatsApp: +229 54 81 70 45 NB: Je vous donne la preuve que mon travail marche avant tout engagement.

  • Comlan Amangnon
    13/04/2022 13:48

    Tout le monde doit pouvoir donner une seconde chance à son couple pour ne jamais rien regretter je peux vous aider à récupérer votre conjoint(e) avec mes travaux occultes, éradiquer les turbulences au sein du couple et a retrouver une vie harmonieuse. Me contacter par mail: [email protected] tel/whatsApp: +229 54 81 70 45 NB: Je vous donne la preuve que mon travail marche avant tout engagement.

  • Comlan Amangnon
    13/04/2022 13:48

    Tout le monde doit pouvoir donner une seconde chance à son couple pour ne jamais rien regretter je peux vous aider à récupérer votre conjoint(e) avec mes travaux occultes, éradiquer les turbulences au sein du couple et a retrouver une vie harmonieuse. Me contacter par mail: [email protected] tel/whatsApp: +229 54 81 70 45 NB: Je vous donne la preuve que mon travail marche avant tout engagement.

  • Comlan Amangnon
    13/04/2022 12:49

    Tout le monde doit pouvoir donner une seconde chance à son couple pour ne jamais rien regretter je peux vous aider à récupérer votre conjoint(e) avec mes travaux occultes, éradiquer les turbulences au sein du couple et a retrouver une vie harmonieuse. Me contacter par mail: [email protected] tel/whatsApp: +229 54 81 70 45 NB: Je vous donne la preuve que mon travail marche avant tout engagement.

  • Comlan Amangnon
    13/04/2022 12:49

    Tout le monde doit pouvoir donner une seconde chance à son couple pour ne jamais rien regretter je peux vous aider à récupérer votre conjoint(e) avec mes travaux occultes, éradiquer les turbulences au sein du couple et a retrouver une vie harmonieuse. Me contacter par mail: [email protected] tel/whatsApp: +229 54 81 70 45 NB: Je vous donne la preuve que mon travail marche avant tout engagement.

  • Naya Angloma
    01/03/2022 08:17

    Salut à toute et à tous je suis une sénégalaise vivante en France j'ai été satisfaite des travaux de papa prêtre vodoun glele et j'aimerais partager son s'avoir faire avec tous le monde il est un spécialiste en matière de la spiritualité il n'est pas comme les autre faux marabout j'avais suivis également ses témoignage sur YouTube et sincèrement il ma aussi aider pour les rituelles de désenvoutement et contre la sorcellerie et en moins de 3 semaines j'ai été 100% satisfaite ; entre autre il travail également pour : 1- protection général 2- retour affectif 3-contre les maries ou femme de nuit 4-il traite également les problèmes d'infertilité que sa soit l'infertilité primaire ou secondaire ( provoqué ou naturelle) et la femme tomberas enceinte en moins de 3 mois 5- kyste 6- myomme 7-Trompe boucher 8- gagner le procès 9- rituelle de mami wata 10- gagnez au jeux hasard Whatsapp +22969619743 NB: il ne fais pas les portes feuilles magiques ou valise magique ni des choses qui produisent de l'argent Voici le liens de sa blogs de témoignage cliquez et vous verrez plus d'informations et plus de ses vidéo de témoignage pure cliquez sur le 👇🏾👇🏾👇🏾👇🏾 https://temoignagefiable.over-blog.com/ Voici également le liens de sa chaîne YouTube 👇🏾👇🏾👇🏾👇🏾 https://youtube.com/channel/UCWcup0bybnFwfimffvSV-xg

  • Lee C.
    25/02/2022 06:08

    Même délire en France 🇫🇷... On m'a envoyé à l'internat à Saint Lazare à Autun dès l'âge de 7 ans fin des années 80 , sévices subit par un surveillant pendant des années. Le jour, la primaire se passait à Saint Sacrement (quelques minutes à pied accompagné par ce même surveillant) , moment de pause. 2 salles, 2 ambiance.... Tout le monde savait mais...

  • Agathe A.
    24/02/2022 16:59

    En france s'était les pensions, se n'était sûrement pas mieux.

  • Delphine P.
    24/02/2022 05:40

    Rien qu'à penser au film Sleepers j'en ai des frissons et la nausée. Courage à tous ces mômes qui ont subi ce genre de camp.

  • Azilys J.
    23/02/2022 12:41

    Exactement comme Elan School si vous voulez approfondir le sujet

  • Frederic B.
    22/02/2022 17:18

    J'ai vue un vidéo de feldup sur YouTube qui parle de l'un de ces endroits

  • Alex G.
    22/02/2022 16:58

    Ca me rappel un peu le scandale Elan School aux États-Unis ...

  • Catherine B.
    22/02/2022 13:00

    😞😞😞😞😞😞😞😞

  • Abd A.
    22/02/2022 11:44

    Mk ultra

  • Lucy D.
    22/02/2022 09:29

    Les US c’est un autre monde… mon enfant a des problèmes de comportement? Oh bah je le met dans un camp! Comme ça je ne m’en occupe pas! 🤦🏻‍♀️ Ton enfant a un comportement de merde tu fait ton boulot de parent et tu règle les choses toi même! Tu envoie pas ton enfant là dedans!! Pfff

  • Chantal B.
    22/02/2022 08:38

    La religion, toujours la religion. 😡😡😡

  • Céline B.
    21/02/2022 22:11

    😳

  • Christiane R.
    21/02/2022 21:24

    Terrible. Les brimades brisent, ne réparent pas.

  • Corinne L.
    21/02/2022 20:00

    ce sont mes parents qui m'ont fait vivre celà....sous menace de me mettre en camp de redressement ...J'en suis encore traumatisée...

  • Luiza C.
    21/02/2022 18:35

    Un pays de psychopates😡

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.