C'est quoi le syndrome de la femme battue ?

Il a été reconnu pour la première fois par un expert dans une affaire judiciaire en France, lors du procès de Valérie Bacot. C'est quoi le syndrome de la femme battue ?

C'est quoi le syndrome de la femme battue ?

Il a été reconnu pour la première fois par un expert dans une affaire judiciaire en France, lors du procès de Valérie Bacot. C'est quoi le syndrome de la femme battue ?

Le Syndrome de la Femme Battue, qu’est-ce que c’est ?

Maître Nathalie Tomasini, avocate de Valérie Bacot définit ce syndrome comme : “La prise en considération d’éléments, de mécanismes complexes psychiques et psychiatriques qui permettent d’expliquer ce qui se passe dans la tête d’une femme battue depuis des années.” Elle ajoute que ce syndrome survient lorsque la femme n’a d’autre choix que celui de passer à l’acte : tuer pour survivre aux violences exercées par le conjoint ou ex-conjoint.

“Valérie Bacot est post-traumatisée d’une manière sévère”

Pour son avocate, il est important de rappeler l’état de détresse psychologique dans lequel Valérie Bacot est encore aujourd’hui plongée : “C’est une personne evidemment qui ne dort plus parce qu’elle a le sentiment que son mari violent peut revenir.” C’est ce que Maître Nathalie Tomasini nomme “le phénomène de dissociation”. Ce dernier ne survient justement que dans des cas de traumatismes extrêmement graves et sévères.

La France très en retard dans la reconnaissance de ce syndrome

Pour son avocate, il est certain que si Valérie Bacot avait été jugée au Canada, cette dernière aurait été acquittée. C’est en 1990 que ce syndrome est pour la première fois évoqué et reconnu dans ce pays. Maître Nathalie Tomasini finit par conclure : “L’affaire Valérie Bacot est un pas énorme qui a permis pour les dossiers à venir de faire jurisprudence et de surtout mettre un éclairage très vif sur ces mécanismes psychiatriques des femmes battues pendant X années.

avatar
Brut.