retour

Ce boulanger se bat pour que son apprenti reste sur le territoire français

"Je ne suis qu'un simple boulanger, mais je pense qu'il y a des choses incompréhensibles." Pendant ce temps-là, à Besançon, ce boulanger se bat pour que son apprenti guinéen Laye reste sur le territoire français.

Ce boulanger se bat pour que son apprenti puisse rester sur le territoire français

Stéphane Ravacley est boulanger à Besançon. Depuis le 3 janvier 2021, il a entamé une grève de la faim afin d'empêcher l’expulsion du territoire français de Laye, son apprenti Guinéen.

Un sentiment d’injustice

Parce qu’il est désormais majeur, Laye, l’apprenti de Stéphane, est sous le coup d’une obligation de quitter le territoire depuis le 3 janvier 2021.

Stéphane Ravacley compte tenir sa grève de la faim jusqu’au 26 janvier. Ce jour-là, la préfecture du Doubs doit statuer sur le recours déposé par le jeune guinéen pour rester en France.

On se dit ‘on va les protéger, il n'y a pas de soucis, ils sont mineurs…’ et deux ans après, ils sont majeurs donc on les jette”, déplore le boulanger.

Une démarche largement soutenue

Les proches de Stephane Ravacley le soutiennent et applaudissent sa démarche, malgré une inquiétude pour sa santé. Une pétition a été créée sur change.org pour Laye. Plus de 200 000 personnes l’ont déjà signée. Les clients de la boulangerie expriment eux aussi leur admiration pour l’initiative. “Ces combats-là nous touchent tous”, assurent les clients et amis de Laye et Stéphane Ravacley.

Si on ne fait pas quelque chose d’exceptionnel à un moment donné de sa vie… Il y en a qui achète des rolex à 50 ans, moi je veux la liberté pour un gamin” explique le boulanger.

11/01/2021 19:29mise à jour : 12/01/2021 09:11
  • 1.8M
  • 3.6K

0 commentaire