Ces plongeurs restaurent un récif corallien

Il est gravement mis en danger par l'activité humaine. Alors ces plongeurs se sont donné pour mission de restaurer ce récif corallien de la mer Méditerranée. Pendant ce temps-là, en Espagne…

Ces plongeurs restaurent un récif corallien

Il est gravement mis en danger par l'activité humaine. Alors ces plongeurs se sont donné pour mission de restaurer ce récif corallien de la mer Méditerranée. Pendant ce temps-là, en Espagne…

“Les récifs d’eaux froides, en particulier ceux de la Méditerranée, sont très importants car ils constituent la base de l'écosystème.”

Dans la région de Punta de la Mona en Espagne, Marina Palacios Miñambres et ses équipes redonnent vie à un récif corallien. La Directrice du projet S.O.S. Corales souligne l’importance de préserver ces organismes dans cette zone : “Beaucoup de personnes pensent que les récifs de coraux existent seulement dans les zones tropicales, alors que les récifs d’eaux froides, en particulier ceux de la Méditerranée, sont très importants car ils constituent la base de l'écosystème.

“Quand on a découvert la zone, on a été émerveillés par la beauté des coraux et la diversité des espèces. Mais aussi par les dangers qu’ils courent à cause des impacts.”

Malgré la mise en place d’un parc naturel dans les années 1980, certaines activités humaines endommagent encore les coraux. Depuis fin 2020, les équipes du projet ont lancé des actions de sensibilisation mais aussi des plongée sur place pour restaurer les coraux. “Quand on a découvert la zone, on a été émerveillés par la beauté des coraux et la diversité des espèces. Mais nous avons aussi été touchés par les dangers qu’ils courent à cause des impacts”, confie Marina.

En 4 ans, ils ont replanté 40 000 coraux et les zones restaurées abritent 30 fois plus de poissons qu’auparavant

C'est en 2015 que Coral Guardian lance son projet pilote de conservation marine participative en Indonésie, autour de l'île d'Hatamin, près du célèbre parc national de Komodo. Coral Guardian a formé et accompagné Marina et ses collègues pour qu’ils puissent répliquer l’expérience sur ces coraux candélabres de Méditerranée. Et ses résultats s’avèrent fructueux : en 4 ans, ils ont replanté 40 000 coraux et les zones restaurées abritent 30 fois plus de poissons qu’auparavant.

avatar
Brut.