Chronologie des accusations de violences sexuelles contre R. Kelly

"Cet homme est le pire prédateur de l'histoire de la musique." Retour sur 30 ans d'accusations de violences sexuelles contre R. Kelly, dont le procès vient de s'ouvrir.

Chronologie des accusations de violences sexuelles contre R. Kelly

"Cet homme est le pire prédateur de l'histoire de la musique." Retour sur 30 ans d'accusations de violences sexuelles contre R. Kelly, dont le procès vient de s'ouvrir.

Sa liaison avec la chanteuse Aaliyah

Décembre 1994 : Le magazine Vibe fait état d'une licence de mariage illégale établie entre R. Kelly et la chanteuse Aaliyah et datant d'août 1994. Elle avait alors 15 ans. R. Kelly avait commencé à travailler avec elle alors qu’elle en avait 12. 2 mois plus tard, le mariage est annulé sous la pression des parents d’Aaliyah. Ni Aaliyah, ni R. Kelly ne confirme publiquement le mariage avant la mort prématurée d'Aaliyah en 2001.

Puis avec Tiffany Hawkins, Tracy Sampson et Patrice Jones

En 1998, R. Kelly verse 250 000 dollars à Tiffany Hawkins, qui affirme que le chanteur a eu des relations sexuelles avec elle alors qu'elle avait 15 ans et qu'il en avait 24. Puis R. Kelly négocie à l'amiable avec Tracy Sampson, qui l'accuse d'avoir eu des rapports avec elle lorsqu'elle avait 17 ans. En 2002, il verse une somme confidentielle à Patrice Jones, qui affirme être tombée enceinte du chanteur à 16 ans et que celui-ci l'a forcée à avorter, et une autre à une femme qui l’accuse de l'avoir filmée à son insu lors d’une relation sexuelle. La même année, alors que R. Kelly s’apprêtait à se produire aux Jeux olympiques d'hiver, le Chicago Sun Times reçoit une vidéo qui montrerait R. Kelly en train d'avoir des relations sexuelles et d’uriner sur une mineure. Kelly nie publiquement être l'homme de la vidéo.

Juin 2002 : Premières inculpations

À Chicago, R. Kelly est inculpé de 21 chefs d'accusation pour pédopornographie suite à la divulgation de la vidéo. Le chanteur est arrêté. Son frère, Carey Kelly, déclare que le chanteur lui a offert 50 000 dollars et un contrat de disque pour affirmer être l'homme de la vidéo. Le procès de R. Kelly s'ouvre au milieu d’une véritable frénésie médiatique. Le jury finit par le déclarer non-coupable, citant l'impossibilité de vérifier l'âge et l'identité de la victime et le refus de la victime présumée et de sa famille de témoigner.

Depuis 2019 : Révélations et nouvelles inculpations

En 2019, Surviving R. Kelly, un documentaire donnant la parole aux victimes de R. Kelly, est diffusé. 2 semaines plus tard, son label rompt son contrat et annule ses concerts. Une vidéo de 40 minutes dans laquelle on voit vraisemblablement R. Kelly agresser une mineure est remise à la police. Quelques semaines plus tard, le chanteur est inculpé de 10 chefs d'accusation d'abus sexuel aggravé et de 11 chefs d'accusation d'abus sexuel et d'agression sexuelle sur mineure de 13 à 16 ans. Kelly plaide non coupable. En juillet 2019, il est mis en examen dans l’État de New York et dans l'Illinois par deux procureurs fédéraux qui dénoncent des transports de filles mineures entre les États pour des relations sexuelles illégales. Depuis ces révélations, R. Kelly a plaidé non coupable pour trafic sexuel, racket, corruption, contrainte… Le 9 août 2021, la sélection du jury du premier d’une série de procès criminels impliquant R. Kelly commence.

avatar
Brut.
10 août 2021 13:15