Comment les recommandations sur les masques ont évolué

Du début de la pandémie à aujourd'hui, voilà comment les recommandations sur les masques ont évolué.

Comment les recommandations sur les masques ont évolué

Du début de la pandémie à aujourd'hui, voilà comment les recommandations sur les masques ont évolué.

Des masques d’abord jugés “inutiles” et “faussement protecteurs”

Le 28 février 2020, Olivier Véran, alors ministre de la Santé déclare : “Les masques sont inutiles si vous n’êtes pas malade, si vous n’avez pas été en contact avec des personnes malades.” Le mois suivant, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé confirme cette position : « je pense qu'il y a un consensus très clair aujourd'hui pour dire qu’il faut surtout pas avoir de masques pour le grand public cela n'a pas d'intérêt c'est même presque faussement protecteur.”

Avril-mai 2020 : le port du masque devient obligatoire dans les transports en commun

C’est dans son discours du 11 mai 2020 qu’Emmanuel Macron préconise l’accès au masque grand public pour tous les citoyens. Néanmoins cette prérogative s’applique uniquement dans certaines situations comme dans les transports en commun.

Juillet 2020 : le port du masque devient obligatoire dans tous les lieux publics clos

Dans son discours du 14 juillet 2020, Emmanuel Macron déclare : « J’ai demandé qu’on passe une étape au gouvernement et je souhaite que, dans les prochaines semaines, on rende obligatoire le masque dans tous les lieux publics clos.» Puis dès le mois suivant, l’obligation port du masque dans l’espace public est étendue aux grandes villes de France.

Juin 2021 : le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire.

avatar
Brut.