Coronavirus et confinement : la mise en garde de Jean-Michel Blanquer

"Hier, les gens sont beaucoup sortis, ont continué à faire des fêtes, à se rassembler. […] Si les choses continuaient comme ça, on serait amenés à prendre des mesures de confinement." La mise en garde du ministre de l'Éducation.

Covid-19 : les recommandations de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l’Éducation nationale a rappelé l’importance du confinement, qui nécessite de l’auto-discipline et du civisme - dans la lutte contre la propagation du virus.

L’Europe est désormais l'épicentre de la pandémie de coronavirus. C'est lié au fait qu'on soit des sociétés très ouvertes, des sociétés très développées, avec beaucoup de raisons de se regrouper. Donc ça favorise malheureusement le développement du virus. On est aussi des sociétés de liberté. Et regardez, en ce moment, les mesures que nous prenons sont des mesures de restriction des libertés.

« Les enjeux de santé sont supérieurs »

C'est normal aussi qu'en démocratie, on cherche le plus longtemps possible à ne pas trop limiter les libertés. En ce moment, on est en train de les limiter, de plus en plus. Mais on cherche toujours le principe de scolarité, le principe de liberté, et de continuité du service public en ce qui me concerne. Toutefois, les enjeux de santé sont supérieurs. C'est pourquoi on se calque sur les autorités de santé dans ce que nous faisons.

De plus en plus, on évoque l'idée d'un confinement général à cause du coronavirus, avec des mesures restrictives supplémentaires. C'est ce vers quoi on va. On a vu qu'hier, malheureusement, beaucoup de comportements sociaux en décalage par rapport à ce que l'on avait dit : les gens sont beaucoup sortis, ils ont continué à faire la fête, sans peut-être avoir complètement compris que si l'on fermait les restaurants et les bars, c'était évidemment parce que le message complet, c’est : « Ne faites pas de regroupement, restez le plus possible chez vous, sauf sortie vraiment indispensable. »

« On n'avait peut-être pas vu autant de monde dans les rues depuis de nombreux mois »

Je pense que la société est en train de s'organiser de cette façon-là. Dès aujourd'hui, on voit qu'il y a de l'auto-confinement de la part de beaucoup de gens. Hier, on a vu des images assez particulières. On n'avait peut-être pas vu autant de monde dans les rues depuis de nombreux mois, les parcs étaient remplis de monde, malgré le coronavirus. Ça a fait pas mal réagir sur les réseaux sociaux. Bien sûr. Parce qu'il faisait beau. Et beaucoup de gens ont été tentés de faire cela, et c'était totalement contradictoire avec l'attitude que nous devons avoir les uns et les autres au quotidien.

Si les choses continuaient comme ça, on sera amenés à prendre des mesures de confinement pour empêcher que cela se produise. C'est beaucoup mieux que ça repose sur le civisme. Clairement, si aujourd’hui, les personnes ne font pas preuve de civisme pour se confiner, éviter de sortir n'importe où, comme on a pu le voir hier, des mesure plus radicales seront mises en place. Probablement.

En gros, ce que je suis en train de vous dire, que ce que ce qui est très important, dans ces cas-là, c’est l'autodiscipline Qu'on ait tous du civisme. Qu'on fasse attention aux autres. Il ne s'agit pas seulement de se protéger du coronavirus, il s'agit de protéger les autres par l'attitude qu'on a soi-même. S'il n'y a pas assez d'auto-discipline, alors il faudra imposer une certaine discipline en fermant certaines activités.

avatar
Brut.
16 mars 2020 13:44