Covid-19 : tour du monde de la situation dans les écoles

Emmanuel Macron vient d'annoncer la fermeture des écoles durant 3 semaines pour lutter contre la pandémie. Mais ailleurs dans le monde, comment ça se passe ?

Covid-19 : tour du monde de la situation dans les écoles

Emmanuel Macron vient d'annoncer la fermeture des écoles durant 3 semaines pour lutter contre la pandémie. Mais ailleurs dans le monde, comment ça se passe ?

Au Mexique

Les écoles sont fermées depuis mars 2020. Les autorités diffusent des programmes éducatifs à la télévision et sur Internet. Selon l’OCDE, 30 % des enfants n’ont pas accès à Internet dans le pays. L’UNICEF relève en outre, que pour plus de 168 millions d’enfants dans le monde, les écoles sont entièrement fermées depuis près d’un an.

En Inde

Les écoles ont été fermées en mars 2020, avant que ne soit décrété le confinement. Le 15 octobre 2020, le gouvernement a autorisé les écoles à rouvrir mais les États sont libres de décider de cette réouverture en fonction de la situation sanitaire. Au Maharashtra dans l’État où se situe Mumbai, les écoles, les collèges et les lycées sont toujours fermés mais les examens en présentiel,comme celui du baccalauréat ont été maintenus.

En Suède

Tous les lycées et les universités dispensent leurs enseignements en ligne. Les écoles maternelles, primaires et les collèges, eux, sont toujours restés ouverts.

Aux États-Unis

Depuis le 2 mars, les enseignants, le personnel des écoles, et les nourrices sont prioritaires pour se faire vacciner. L’Ohio a été le premier État à fermer toutes ses écoles le 12 mars 2020.

En France

La France est l’un des pays où les écoles sont le plus restées ouvertes.Lors du premier confinement, les écoles françaises ont fermé le 16 mars 2020 et ont progressivement rouvert le 12 mai à l’occasion du déconfinement. En effet, le gouvernement a fait le choix de garder les écoles ouvertes le plus longtemps possible avec un protocole strict plusieurs fois modifié.

Sanjay Wijesekera, directeur des programmes de l'Unicef confie finalement : "Il s'agit vraiment d'une crise de l'enfance. Les enfants ont payé un lourd tribut. C'est pour ça qu'il est important que les enfants soient au cœur des programmes de relance."

avatar
Brut.
31 mars 2021 18:27