retour

Dans "Au nom de la terre", Edouard Bergeon raconte l'histoire de son père agriculteur

"Il y a un agriculteur chaque jour qui se donne la mort en France. Là, en 2019." Dans "Au nom de la terre", @guillaumecanet joue le rôle d’un agriculteur à bout, qui ira jusqu’au suicide. C’est l’histoire du père du réalisateur, @pages/category/Film-Director/Edouard-Bergeon-350170365790771. Il raconte.

Le réalisateur Édouard Bergeon raconte la difficulté du métier de fermier dans “Au nom de la terre”

Dans "Au nom de la terre" , Guillaume Canet joue le rôle d’un agriculteur à bout, qui ira jusqu’au suicide. C’est l’histoire du père de Édouard Bergeond, le réalisateur. Il raconte.

Dans le nouveau film d'Édouard Bergeon, "Au nom de la terre", Guillaume Canet incarne le rôle d’un agriculteur à bout, qui ira jusqu’au suicide. "Au nom de la terre" retrace l’histoire du père d'Édouard Bergeon, le réalisateur. (là tu te répètes)

Édouard Bergeon explique la difficulté du métier de fermier : « Il n’y a que dans l’agriculture qu’on peut travailler à perte. » Le réalisateur explique que ses parents « arrivaient à peine à se dégager un SMIC » à cause des frais de prise en charge des 7 000 chevreaux et d’une dépendance face au marché.

En 1989, un incendie ravage la ferme du père d'Édouard Bergeon. Il n’est pas assuré contre les pertes d’exploitation et perd 300 000 francs. Il reconstruit les bâtiments perdus et continue de faire grandir la ferme dans l’espoir de pouvoir rembourser les emprunts.

En 1997, le père d'Édouard Bergeons doit faire face à un second incendie qui détruit l’intégralité de la ferme. « Là, ont commencé plus de deux ans d’une descente jusqu’aux enfers, une dépression dont il n’a pas pu se relever » explique le réalisateur.

En 2019, un agriculteur par jour se donne la mort en France, informe Édouard Bergeon. Le réalisateur ajoute que la situation est pire aujourd’hui : « Un tiers des agriculteurs vit avec moins de 350 euros par mois ». À travers ses films et documentaires, Édouard Bergeon espère faire prendre conscience qu’il n’y a « pas de pays sans paysans »

16/09/2019 06:57mise à jour : 17/09/2019 14:43
  • 7.1m
  • 3.6k

2191 commentaires

  • Brigitte P.
    4 jours

    Merci Édouard Bergeon pour votre implication et votre franchise... C'est des personnes comme vous qui peuvent faire bouger les choses (doucement mais sûrement)... Je partage...

  • Msl L.
    4 jours

    j ai vu la bande annonce ce matin, ça a l’air pas mal

  • Cassandra T.
    6 jours

    C très dur a entendre mais c la réalité des choses. Il faut que tout sa change car pas d'agriculteurs pas de vie et personne mangera si ont laissent le système continuer.

  • Sarah V.
    18/12/2019 21:04

    au moment où on a vu ce film on était libre (pas d'examen en vue). C'était la bonne époque

  • Jacques M.
    17/12/2019 23:42

    Je

  • Patrice L.
    13/12/2019 07:37

    Ceux qui font du bio vivent mieux de leur métier avec la satisfaction de faire des produits de qualité sans souiller notre environnement + la vente directe !! Il faut que les formateurs fassent davantage la promotion de cette agriculture qui préserve la terre pour éviter les empoisonnements qui déclenchent cancers, l'érosion, les algues vertes, la disparition des insectes et par conséquence des oiseaux...

  • Remi S.
    04/12/2019 11:11

    écoute 👂

  • Tommy L.
    02/12/2019 07:11

    Il faut remettre l'agriculture à taille humaine et en finir avec cette notion d'intensivité. La terre se détruit par toutes ces cultures industrielles. C'est à qui aura la plus grosse. Il faut raccourcir les circuit et pour les consommateurs acheter directement à la source. Il faut changer notre mode de vie et donc aussi notre mode de consommation

  • Hicham K.
    29/11/2019 00:17

    J door

  • Monique T.
    26/11/2019 20:44

    Mon époux était agriculteur. A ce jour décédé dans un accident avec son tracteur....malheureusement. Il avait cependant très bien compris que les agriculteurs devaient quitter les systèmes qui les empêchent d'être libres, que ce n'est pas en devenant plus gros que l'on vit mieux, en plus on est ligoté par les banques. Et le CETA bien sûr. Je pense toutefois que c'est important d'être en bio,.

  • Yannick V.
    24/11/2019 19:13

    ❤️❤️❤️

  • Adeline P.
    23/11/2019 07:12

    Très beau témoignage, merci 🙏

  • Ntb N.
    21/11/2019 15:25

    Vive l'Europe 😠je trouve désolant à l'époque où l'on n'est de savoir qui a un agriculteur par jour qui se donne la mort😢 je trouve que c'est horrible sans eux , nous ne pouvons pas manger . hors de question que l'on mange étranger😤 moi j'achète à la ferme meilleur produit ☺

  • Jean-René N.
    17/11/2019 07:22

    Film à voir absolument...

  • Didier D.
    16/11/2019 14:33

    C’est si juste!

  • Geneviève d.
    16/11/2019 10:34

    Malheureusement trop proche de la réalité

  • Marc V.
    15/11/2019 15:40

    Le film est très réussi, parfois poignant. Bravo.

  • Abou L.
    12/11/2019 10:49

    ..

  • Alexandre R.
    11/11/2019 13:48

    Dommage pas eu le temp d aller le voir

  • Aurelie C.
    09/11/2019 07:31

    Et tout le monde s'en fout... pense qu'à sa g*****!! Quand il y aura une prise de conscience générale, les choses arriveront peut être à changer!!!