retour

Dans "Au nom de la terre", Edouard Bergeon raconte l'histoire de son père agriculteur

"Il y a un agriculteur chaque jour qui se donne la mort en France. Là, en 2019." Dans "Au nom de la terre", Guillaume Canet joue le rôle d’un agriculteur à bout, qui ira jusqu’au suicide. C’est l’histoire du père du réalisateur, Edouard Bergeon. Il raconte.

Le réalisateur Édouard Bergeon raconte la difficulté du métier de fermier dans “Au nom de la terre”

Dans "Au nom de la terre" , Guillaume Canet joue le rôle d’un agriculteur à bout, qui ira jusqu’au suicide. C’est l’histoire du père de Édouard Bergeond, le réalisateur. Il raconte.

Dans le nouveau film d'Édouard Bergeon, "Au nom de la terre", Guillaume Canet incarne le rôle d’un agriculteur à bout, qui ira jusqu’au suicide. "Au nom de la terre" retrace l’histoire du père d'Édouard Bergeon, le réalisateur. (là tu te répètes)

Édouard Bergeon explique la difficulté du métier de fermier : « Il n’y a que dans l’agriculture qu’on peut travailler à perte. » Le réalisateur explique que ses parents « arrivaient à peine à se dégager un SMIC » à cause des frais de prise en charge des 7 000 chevreaux et d’une dépendance face au marché.

En 1989, un incendie ravage la ferme du père d'Édouard Bergeon. Il n’est pas assuré contre les pertes d’exploitation et perd 300 000 francs. Il reconstruit les bâtiments perdus et continue de faire grandir la ferme dans l’espoir de pouvoir rembourser les emprunts.

En 1997, le père d'Édouard Bergeons doit faire face à un second incendie qui détruit l’intégralité de la ferme. « Là, ont commencé plus de deux ans d’une descente jusqu’aux enfers, une dépression dont il n’a pas pu se relever » explique le réalisateur.

En 2019, un agriculteur par jour se donne la mort en France, informe Édouard Bergeon. Le réalisateur ajoute que la situation est pire aujourd’hui : « Un tiers des agriculteurs vit avec moins de 350 euros par mois ». À travers ses films et documentaires, Édouard Bergeon espère faire prendre conscience qu’il n’y a « pas de pays sans paysans »

16/09/2019 06:57mise à jour : 17/09/2019 14:43
  • 8.5M
  • 4.6K

399 commentaires

  • Dominique V.
    12/01/2020 19:54

    C'est triste d'en arriver là et en même temps c'est révoltant de voir les politiciens manger et boire comme des porcs sans se soucier des problèmes de ceux qui élèvent les animaux de ferme et ceux qui cultivent dans notre pays.😠

  • Katell M.
    10/01/2020 11:26

    vient on va voir Mylène

  • Gisèle B.
    05/01/2020 13:45

    Pareil au Québec. Mon frère a abandonné avant

  • Serge C.
    16/12/2019 12:22

    C est un beau et dur métier. Sans eux on aurait rien dans nos assiettes, et là encore que fait le gouvernement pour eux.... pas grand choses.

  • Sylvain C.
    18/11/2019 18:14

    le bonheur est dans le pré eux ça va

  • Natacha V.
    21/10/2019 22:32

    Bravo à Guillaume canet, très beau film. Remplit d émotions

  • Sarah U.
    17/10/2019 07:12

    On devrait montrer ce film ds toutes les écoles ! Tout âge confondus !!

  • Régis D.
    16/10/2019 06:43

    félicitation de parler de cette agriculture subventionnée et productiviste a tout va ; il faudrait seulement passer ce micro film d' explicitation du message a faire passer , a chaque fin de film

  • Guilhem F.
    15/10/2019 19:38

    petite pensée à toi

  • Ba M.
    15/10/2019 14:22

    Matthieu

  • Stéphane C.
    14/10/2019 05:27

    L’agriculture vous dites ...? Moi je ne prononcerais pas ce mot...!

  • Christine L.
    13/10/2019 18:08

    Un très beau film à voir absolument.

  • Jean-Christophe R.
    11/10/2019 12:48

    Merci Monsanto (Bayer), merci la mondialisation, merci les libéraux

  • Liliane N.
    11/10/2019 09:51

    Le film est avec Guillaume Canet et Rufus est magnifique ! Le reportage émouvant....

  • Laurence A.
    08/10/2019 05:44

    Film très réaliste 👍 bravo

  • Gwenaëlle D.
    08/10/2019 03:29

    Je suis allé le voir, vraiment super film réalité émotion..

  • Clarisse D.
    07/10/2019 20:47

    Film magnifique. Guillaume Canet tjrs performant !!! Bravo

  • Pascale Z.
    07/10/2019 17:34

    Le film est très réaliste,très bien joué mais malheureusement très triste et pourtant c est la réalité 😢😢

  • Ophelia R.
    04/10/2019 16:17

    "Tout ça au moment de Pâques, pcq c'est saisonnier le chevreau, c'était plein de chevreaux (...) 7000 en même temps. Et les chevreaux ca boit de la poudre de lait". Nan les chevreaux ça boit le lait de leur mère et c'est pas de la putain de marchandise. je peux pas avoir de compassion pour ces gens là. Vraiment.

  • Colorado G.
    04/10/2019 07:56

    😊

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.