De plus en plus d'étudiants lors des distributions alimentaires

"C'est de pire en pire." Fin janvier, Brut se rendait à une distribution alimentaire à destination des étudiants mise en place par l'association Linkee. Depuis, la file n'en finit pas de s'agrandir…

De plus en plus d'étudiants lors des distributions alimentaires

"C'est de pire en pire." Fin janvier, Brut se rendait à une distribution alimentaire à destination des étudiants mise en place par l'association Linkee. Depuis, la file n'en finit pas de s'agrandir…

“L’état de la précarité étudiante n’a fait qu’augmenter.”

Julien Meimon, Président de l’association Linkee, explique qu’à ce jour, ce sont plus de 900 étudiants qui viennent récupérer de la nourriture quotidiennement, depuis un mois. Face à cet afflux exponentiel d’étudiants, il témoigne : “L’état de la précarité étudiante n’a fait qu’augmenter.

90% des étudiants sont en insécurité alimentaire chronique

Selon une étude menée sur plus de 3000 étudiants, 90% d’entre eux souffrent d’insécurité alimentaire chronique. Cela se traduit par des réductions de quantités voire des repas sautés.

“Le covid a accentué la galère des étudiants.”

Pour Moussa, bénévole dans l’association, si les files d’attente ne finissent pas de grandir, c’est en partie en raison de la forte médiatisation de la précarité étudiante, notamment d’un point de vue alimentaire. En effet, il explique que 60% des étudiants dans le besoin ne viennent pas car ils ont honte de devoir se rendre à ces collectes. Cette situation, antérieure au Covid touche également de plein fouet les étudiants étrangers. “Le covid a accentué la galère des étudiants”, ajoute Moussa.

avatar
Brut.