retour

Des milliards de criquets pèlerins déciment une partie de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Asie

Pendant ce temps-là, une invasion de milliards de criquets pèlerins décime une partie de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Asie. De plus en plus de pays sont touchés, et leur population pourrait se multiplier par 500 d'ici trois mois.

Terrible invasion de criquets en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie

C’est la pire invasion de criquets pèlerins du XXIe siècle. Le dernier pays touché est le Pakistan, où le gouvernement a passé le pays en urgence nationale face à l’invasion.

« Il y a un risque de catastrophe. Peut-être qu’on peut l’empêcher. Nous avons l’obligation d’essayer. À moins que nous n’agissions maintenant, il y a peu de chance que nous y arrivions. » Cette catastrophe, c’est celle qui pourrait être provoquée par les criquets pèlerins, selon Mark Lowcock, secrétaire général adjoint des Nations unies aux Affaires humanitaires. Des milliards de criquets pèlerins ont en effet envahi l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie.

« Les criquets ont éradiqué nos cultures »

L’ONU alerte depuis début janvier sur les risques d’une crise humanitaire que pourrait engendrer cette invasion, qui ravage les terres et les cultures dans ces pays dépendant en grande partie de leur propre agriculture. Le dernier pays touché est le Pakistan, où le gouvernement a passé le pays en urgence nationale face à l’invasion. « Les criquets ont éradiqué nos cultures. Ils sont entrés dans ma maison. J'avais contracté un prêt de 45.000 roupies auprès du gouvernement pour semer des graines dans le champ, mais les criquets ont tout mangé. Maintenant, je suis juste assise devant la maison de quelqu'un avec mon bétail. Les criquets sont à l'intérieur de ma maison », témoigne Rafiya Bibi, une Pakistanaise victime de l’invasion.

Ces milliards de criquets pèlerins sont capables de parcourir jusqu’à 150 kilomètres par jour. Des pluies exceptionnelles et des cyclones ont favorisé leur reproduction dans ces pays arides, mais aussi les guerres : le Yémen et la Somalie n’ont pas pu gérer les essaims. « Il est temps pour la communauté internationale de comprendre qu'il y a un problème à régler maintenant. Sinon, nous allons vers une situation d’épidémie. Il y aura de hauts niveaux d’insécurité alimentaire aiguë, il y aura des millions de gens qui vont nécessiter une assistance alimentaire, et il va nous falloir des années pour maîtriser la situation », alerte Dominique Burgeon, en charge des urgences à la FAO.

La FAO a demandé 76 millions de dollars pour aider à combattre ce fléau

L’ONU s’inquiète par ailleurs du manque de dons et de moyens mis en place pour lutter efficacement contre l’invasion. Si le phénomène n’est pas contrôlé, la population de criquets pourrait se multiplier par 500 d’ici juin prochain. Le 20 janvier, la FAO a demandé 76 millions de dollars pour aider à combattre ce fléau, mais les ressources pour contrôler cette épidémie sont arrivées trop tard.

Les criquets ont poursuivi leur invasion à travers l’Afrique de l’Est, et le coût d’action a doublé jusqu’à atteindre 138 millions de dollars. Le Programme alimentaire mondial a prévenu que le seul coût de de l’effet des criquets sur la sécurité alimentaire serait au moins 15 fois supérieur au coût de la prévention de la pandémie aujourd’hui. À ce jour, 33 millions de dollars ont été reçus ou prévus. Pour endiguer l’invasion, seuls les pesticides chimiques sont réellement efficaces. Un chercheur chinois a émis la possibilité d’envoyer au Pakistan des milliers de canards pour dévorer les insectes, mais dans cette région, les canards n’auraient pas survécu aux sécheresses.

05/03/2020 19:44
  • 1.8M
  • 1.7K

236 commentaires

  • Fabien P.
    24/07/2020 12:14

    Attrapez les et bouffez les au lieu de taxer des céréales aux ong

  • Sylvie C.
    18/06/2020 13:59

    Si ils sont comestibles la population peut les manger

  • Franck A.
    16/06/2020 18:39

    La nature sera toujours la plus forte...

  • Marleine B.
    19/05/2020 14:20

    J'ai toujours pensé qu'en quelque lieu que se soit, tous les animaux avaient leurs prédateurs,donc où sont ils ? Parceque vaporiser du poison pour tuer ces insectes ne fera que contaminer des sols déjà pauvres, mais évidemment je ne suis pas une spécialiste et de toutes les façons les spécialistes sont rarement écoutés par les gouvernements se serait trop facile.

  • Elisabeth M.
    23/04/2020 10:28

    Oui je pense ke nous allons droit vert une extinction de l humanité la terre reprend ses droit et dieu se kil a crée amine

  • Thierry J.
    28/03/2020 12:21

    Si seulement le Yémen avait du pétrole, Trump serait le premier à venir en aide !😞

  • Hinarau D.
    17/03/2020 00:49

    cest Imotep

  • Léa S.
    16/03/2020 21:54

    t'as vu ça ?

  • Delphine M.
    16/03/2020 20:53

    c'est l'apocalypse 🥴

  • Delphine M.
    16/03/2020 20:52

    fin du mondeeeeee

  • Fabien M.
    16/03/2020 11:37

    pendant ce temps..

  • Dionysos J.
    16/03/2020 06:59

    Tout ce que je souhaite c'est de voir disparaître de la carte ce pays voyou et terroriste qu'est l'Arabie Saoudite

  • Sylvie N.
    14/03/2020 23:18

    non mais là je meurs Coupain tu m’imagine au milieu ? 🤣🤣

  • Kashif S.
    13/03/2020 01:52

    Pour les personnes qui non plus de pâtes à manger ! Il y'à toujours des criquet 🤣🤣🤣

  • Dominique D.
    12/03/2020 14:03

    Hou la !

  • Morand F.
    11/03/2020 08:12

    L'Arabie saoudite pourait payé avec les milliards qu'ils ont crissss...... Y'ont tellement peur de faire le bien ces ostiiii turban pourit. ..

  • Christian B.
    10/03/2020 21:09

    Sont pas commestible?

  • Corinne B.
    10/03/2020 16:31

    pendant ce temps la France est envahie par des milliers de musulmans et on cherche également un moyen de les arrêter !!!!!

  • Dominique B.
    10/03/2020 08:46

    Ok invasion en mars 2920 ?

  • Famiglia Z.
    09/03/2020 20:29

    et c’est pas le moment de partir en Afrique pour vous 😂😂😂