Emmanuel Macron en Chine : ce qu'il fallait retenir en 3 minutes

Emmanuel Macron était en Chine. Droits de l'homme, contrats, situation à Hong Kong… Ce qu'il fallait retenir de cette visite d'État de 3 jours, en 3 minutes.

Ce qu'il faut retenir de la visite d'Emmanuel Macron en Chine

En janvier 2018, Emmanuel Macron avait déjà annoncé sa décision d’aller au moins une fois par an en Chine. Le 4 novembre 2019, Emmanuel Macron s’est donc rendu en Chine pour sa 2ème visite d'État. Pour séduire l’empire du Milieu, le président français a utilisé la même technique que ses prédécesseurs.

La visite d’Emmanuel Macron en Chine s’est principalement axée sur l’économie. Plus de 40 de contrats ont été annoncé, notamment dans les domaines de l’agroalimentaire, l’aéronautique, la finance, et les énergies propres, pour un total de plus de 13,6 milliards d’euros. Par ailleurs, à l’image de François Hollande, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac, le discours d’Emmanuel Macron a été basé sur la notion de “confiance”. “Il nous faut bâtir les règles d’un nouveau dialogue de confiance”, annonce-t-il lors de sa visite en Chine, le 5 novembre 2019.

L’éternelle question des droits de l’homme en Chine

D’après l’ONG Reporters Sans Frontières, la Chine est classée 177e sur 180 pays en 2019 sur la question de la liberté de la presse. Emmanuel Macron a assuré avoir évoqué la question des droits de l’homme aux côtés du président Xi Jinping. En réalité, il s’agit d’une question régulièrement abordée en Chine par les trois derniers présidents de la République française. Emmanuel Macron affirme également avoir évoqué la situation à Hong Kong avec le président Xi Jinping. Pour le président français, “le coeur de la réponse (…) est d’insister sur une nécessité d'une désescalade par le dialogue”.

avatar
Brut.