En France, 1 enfant meurt tous les 5 jours sous les coups de ses parents

C'est ce qu'observe un nouveau rapport où des données sur les morts violentes d'enfants de 2012 à 2016 ont été récoltées.

Un enfant meurt tous les cinq jours sous les coups de ses parents en France.

En France, un enfant meurt tous les cinq jours sous les coups de ses parents. C'est ce que montre un nouveau rapport des inspections générales des affaires sociales (IGAS), de la justice (IGJ) et de l’éducation (IGAENR).

  1. C'est le nombre d'enfants qui meurent en moyenne tous les ans sous les coups de leurs parents en France. Ce chiffre est cité dans un nouveau rapport rédigé dans le cadre du plan gouvernemental interministériel 2017-2019 de lutte contre les violences faites aux enfants.

Ce rapport identifie des traits communs chez une majorité des parents violents avec leurs enfants. Ces traits incluent, par exemple, des troubles psychiatriques où des addictions. De plus, le rapport montre que les pères tuent autant leurs enfants que les mères.

Autre observation : la moitié des victimes d’infanticides sont maltraitées avant leur décès et leurs familles sont connues des services médicaux-sociaux. Adrien Taquet, secrétaire d’Etat à la Protection de l’enfance, explique : "Il y a un problème général de décisions de justice, de placements d’enfants, qui prennent trop de temps à être exécutés. Vous avez un enfant qui est en danger, un juge qui prend une décision de placement et cette décision n’est exécutée qu’au bout d’un an ou de 18 mois donc laissant un enfant dans un environnement mortifère.”

Pour remédier à cette situation et limiter les infanticides, les auteurs du rapport remis au gouvernement préconisent de faciliter l’examen médical en milieu scolaire, de favoriser l’échange d’information entre professionnels et de mieux former les personnels de la protection de l'enfance.

avatar
Brut.
30 avril 2019 19:46