retour

En Inde, elle dénonce des hordes de cyber-harceleurs

En Inde, une horde d'hommes harcelait des filles, parfois mineures, sur les réseaux sociaux. Mehar Dua a décidé de prendre la parole pour dénoncer leurs agissements.

Mehar Dua, influenceuse indienne, s’insurge contre le harcèlement machiste en ligne

La jeune fille lance l'alerte sur Instagram contre le harcèlement envers les femmes par un groupe de jeunes hommes : le Boys’ Locker Room.

« Ces garçons parlent de filles qui sont mineures. Non seulement ils parlent de mineures, mais ils parlent de manière dégoûtante des filles en général. Si nous faisons une chose, vous avez un problème. Si nous faisons le contraire, nous avons un problème. » Mehar Dua est en colère. Cette influenceuse indienne de 20 ans lance aujourd’hui l'alerte sur Instagram contre le harcèlement envers les femmes par un groupe d'hommes : le Boys’ Locker Room.

Plus de 50 jeunes hommes venant de plusieurs lycées d'élite de New Delhi

Ce groupe compte plus de 50 jeunes hommes venant de plusieurs lycées d'élite de New Delhi, la capitale. Ils partagent des photos de filles, dont des "nudes", en les identifiant, en les commentant et en les menaçant même de violences sexuelles. « Ce sont les gars qui ont diffusé tout ça. Ils n'en avaient pas le droit », s’insurge Mehar Dua.

L’envoi de nudes n’est pas un problème en soi, affirme la jeune fille. C’est le partage sans consentement de la personne sur les photos qui en est un. « Être soi-même n'est pas un problème. Honnêtement, c'est leur corps, c'est leur vie. Elles peuvent en faire ce qu'elles veulent », résume l’influenceuse.

Les mêmes commentaires dégradants habillée ou dénudée

Pour Mehar Dua, si les femmes victimes de ce harcèlement de masse n’auraient pas dû faire confiance à ces hommes, elles n’ont pas à se brider et encore moins à s’empêcher de faire les photos qu’elles désirent.

Car quelle que soit l’image d’elle qu’elle renvoie, en Inde, une femme sera toujours critiquée, affirme l’influenceuse : « Si tu postes sans vêtements ou juste des tops ficelle, si tu portes des shorts, tu reçois les mêmes commentaires. La nudité, c'est pareil que si tu portes des vêtements normaux. »

« Tout cela a une racine, et c'est la mentalité indienne »

De nombreuses Indiennes ont dénoncé l'agissement de ce boys’ club avec le hashtag #BoysLockerRoom. De son côté, la police de Delhi en charge de la cybercriminalité a annoncé avoir arrêté l'administrateur du groupe et interrogé 27 de ses membres.

En Inde, les commentaires dégradants envers les femmes sont souvent réduits à un manque d'éducation. Mais pour Mehar Dua, ce phénomène vient également des écoles les plus privilégiées, dont elle fait partie.

« Une fois, ma mère a été convoquée à l'école parce qu'une prof avait remarqué à deux reprises qu'on voyait ma bretelle de soutien-gorge rose. Elle disait que je voulais attirer l'attention des garçons. Tout cela a une racine, et c'est la mentalité indienne », analyse la jeune fille, qui assure malgré tout adorer son pays.

18/05/2020 18:00
  • 771.1K
  • 185
Brut - Le livre

146 commentaires

  • Lyn N.
    25/07/2020 12:10

    La France est pareille

  • Lube M.
    23/07/2020 05:51

    Au départ si les jeunes filles évitaient de poster des photos à moitié nue ou totalement, ça éviterait ce genre de problème. A nous d’apprendre à nos enfants que les pervers existent et que les photos de leur corps n’ont pas à circuler sur internet. Il faut quand même reconnaître qu une fille qui se prend en photo nue pour la poster sur internet n’a rien dans la tête !!!!!! Les parents sont aussi la pour protéger leurs enfants

  • Kévin M.
    21/07/2020 04:54

    L'argent fait faire des choses ignobles et c'est la photes de ces photographes si les"hommes" réagissent aussi immorale car on les bombardes et comme tous le mondes, de fausse vérité...

  • Gaël B.
    19/07/2020 20:05

    Les indiennes sont magnifiques !

  • Ahcene A.
    12/07/2020 02:25

    Alors pas d insulte sur l indhouisme c bizarre sa a focaliser sur les musulmans vous oublier le reste du monde où la condition féminine est bien pire mais on choisis pas son ennemi allez salut et indignez vous avant d aller faire votre shopping

  • Sony R.
    07/07/2020 15:19

    A mon avis, les femmes vraies, qui se respectent, sont bien moins critiquées que les autres..

  • Yoan Y.
    03/07/2020 14:58

    Oui, mais elle sont pas très futfut pour envoyer des nudes sur le web à de parfait inconnu, même ci il leurs plaisais a la base, on ne fait pas ce genre de chose.....je ne dit pas qu'elles non pas le droit d'être femme et belle.....mais certainement pas futées..... désolé ci ma pensée gêne, mais je vois les chose de la sorte.....😜🤘

  • Jeandav J.
    28/06/2020 22:09

    C'est tellement mignon l'accent indien 😍

  • Lindsay T.
    22/06/2020 10:42

    Pendan si temp , imiter jamais égaler

  • Julien B.
    18/06/2020 22:29

    Les autorités en Inde sont corrompu par l argent !

  • Eileen D.
    15/06/2020 22:17

    les nudes sont arrivés comment sur le net ?

  • Huey P.
    11/06/2020 11:03

    Ce pays fait vraiment flipper.

  • Chiquita L.
    04/06/2020 22:16

    Y a eu le type d'organisation dernièrement en Corée du Sud avec un large groupe d'hommes sur les réseaux sociaux qui se partageaient des infos sur les nanas, les amenaient par la menace et le chantage à faire des choses pour d'autres hommes, qu'ils filmaient pour continuer le chantage. Il a fallu énormément de temps pour arrêter une partie des hommes. Et surtout il a fallu énormément de temps et de femmes pour que la police et la justice prennent conscience du danger et puisse intervenir.

  • Felipe F.
    04/06/2020 13:20

    C quoi c bla-bla-bla ( car il te prend tout t on acouphène ) MDR 😂 😂

  • Manue J.
    02/06/2020 17:49

    C est pas qu'en Inde

  • Donald B.
    01/06/2020 14:03

    Respect

  • Fabrice A.
    31/05/2020 23:11

    Un juste équilibre serait la bonne réponse...en sommes-nous capable ?

  • Andreas H.
    31/05/2020 22:27

    Dogging

  • Davy V.
    31/05/2020 12:20

    En tout cas elle es belle

  • Cécile W.
    30/05/2020 13:37

    Ce sont encore et toujours des porcs

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.