Étudiante, elle est devenue travailleuse du sexe pendant le Covid

"Pendant le Covid, j'ai épuisé mes ressources. Il fallait que je retrouve un travail." Depuis, cette étudiante est devenue travailleuse du sexe. Les clichés sur son métier, les dangers, le rejet de sa famille… Pour Brut, elle témoigne.

Étudiante, elle est devenue travailleuse du sexe pendant le Covid

"Pendant le Covid, j'ai épuisé mes ressources. Il fallait que je retrouve un travail." Alors cette étudiante est devenue travailleuse du sexe. Les clichés sur son métier, les dangers, le rejet de sa famille… Pour Brut, elle témoigne.

“Les restaurants étaient fermés, les bars aussi.”

Étudiante depuis 4 ans, elle subvenait jusqu’ici à ses besoins en tant que serveuse. Mais avec la crise du Covid, il lui a fallu trouver une nouvelle source de revenus. Elle s’est donc progressivement tournée vers les sites d’escorting. Elle explique : “Il faut manger. Le travail, c’est le travail, tu trouves ce que tu peux.

“Il y a plein de clichés horribles.”

C’est le mépris dont sont régulièrement victimes les travailleur du sexe qui la pousse à témoigner anonymement : “Je sais qu’à chaque fois qu’un ou une d’entre nous prend la parole sur les réseaux sociaux, il ou elle se fait harceler.” Selon elle, les TDS (travailleurs du sexe) ne sont pas assez protégés par l’Etat.

avatar
Brut.
2 août 2021 06:18