retour

Féminicide : c'est quoi ce mot ?

Dans certains pays, il est entré dans le code pénal. En France, le mot "féminicide" est de plus en plus utilisé. Mais ça veut dire quoi, en fait ?

Féminicide : c’est quoi ce mot ?

Dans certains pays, il est entré dans le code pénal. En France, le mot « féminicide » est de plus en plus utilisé. Mais ça veut dire quoi, en fait ?

« Les mots sont importants. On ne parle plus de "violences faites aux femmes", avec une forme passive, mais de "féminicide", de violences sexistes et sexuelles (…) pour rendre visible ce phénomène particulier du meurtre de femmes par leur conjoint ou par leur ex-conjoint » déclarait Marlène Schiappa Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes au micro de France Inter, le 8 juillet dernier.

Le mot féminicide est entré pour la première fois dans un dictionnaire français en 2015. « Le Petit Robert » le définit comme le « meurtre d'une femme, d'une fille, en raison de son sexe ». Mais le terme de féminicide existe depuis plus longtemps puisqu’il a été popularisé par le livre « Femicide, The Politics of Woman Killing », « L'aspect politique du meurtre des femmes », publié en 1992.

Pour Céline Piques, porte-parole d'Osez le féminisme!, les féminicides commencent à être pris un peu plus au sérieux et ne sont plus qualifiés comme étant de simples accidents : « Aujourd'hui, on arrive à qualifier les choses de façon un peu plus précise mais ça a toujours existé » précisait-elle le 8 juillet dernier au micro de Sud Rasion.

Pour Sophie Gourion, créatrice du Tumblr Les mots tuent, « il s'agit vraiment d'une véritable violence de genre puisque 80% des victimes d'homicides conjugaux sont des femmes ».

Depuis 2007, le terme « féminicide » a été introduit dans le code pénal le code pénal de 18 pays d'Amérique latine. En revanche, en France, le terme « féminicide » n'a pas d'existence légale. Le fait que l'auteur d'un crime soit le compagnon ou l'ex-conjoint de la victime est toutefois une circonstance aggravante. Et le sexisme est considéré comme une circonstance aggravante en cas de crime ou de délit.

Depuis le début de l’année 2019, 74 femmes sont décédées sous les coups de leur conjoint ou de leur ex-conjoint. « La plupart d'entres elles avaient déjà porté plainte et étaient en danger de mort et l'État n'a rien fait » déclarait une militante Femen présente samedi dernier au rassemblement Place de la République pour soutenir les familles des victimes. Les militantes présentes ont également demandé au gouvernement de prendre plus de mesures pour protéger ces femmes.

08/07/2019 08:24mise à jour : 08/07/2019 18:04
  • 173.7k
  • 336

326 commentaires

  • Angelo C.
    08/07/2019 16:44

    Les infanticides sont majoritairement commis par des femmes ET Les violences physiques et psychologique faites aux hommes on en parle ? https://www.lejdd.fr/Societe/les-violences-conjugales-tuent-aussi-des-hommes-3762599

  • Gael L.
    08/07/2019 16:44

    et combien d'homme se suicide aprés un divorce ou madame et la justice complice lyui foutent sa vie en l'air, bien souvent pour que madame soit satisfaite

  • Quentin M.
    08/07/2019 16:44

    Un meurtre quoi...

  • Michael P.
    08/07/2019 16:45

    Ca veut dire que tant qu'on se prend la tête sur la forme, le fond reste inchangé.

  • Farid O.
    08/07/2019 16:45

    En même temps, personne ne fait rien, un mec peut tabasser sa conjointe sans être inquiété par la police qui va dire "mais il est gentil, vous l'avez pas un peu cherché ? " ou qui va le relâcher pour qu'il aille tout droit boxer sa femme et l'envoyer à la morgue !

  • Mary M.
    08/07/2019 16:46

    Feminicide ...une atteinte physique, morale , psychologique aux femmes

  • Alf R.
    08/07/2019 16:47

    Elles sont obligées d accuser à moitié à poil?

  • Laurent S.
    08/07/2019 16:47

    Quelqu'un connaît la musique en arrière plan ? 😁

  • Mary M.
    08/07/2019 16:47

    Le fond? Violences sur une femme

  • Cécile V.
    08/07/2019 16:47

    Les femmes mutilées et éborgnées dans les manifs, on en parle quand de ces violences faites par des hommes obéissant aux ordres de votre gouvernement Mme Schiappa ?

  • Jean-Michel B.
    08/07/2019 16:48

    Pourquoi ce terme ? Parce que ces madame ne veulent pas l'égalité de traitement mais un avantage

  • Baptiste G.
    08/07/2019 16:48

    Mais il me vient une question : si le sexisme est pris en compte dans le jugement d'un meurtre, que le fait que le tueur soit conjoint ou ex-conjoint de la victime et donc retenu comme circonstance aggravante ; quel est l'intérêt de donner à ce terme une définition judiciaire ? Je m'interroge 😅

  • Jean Y.
    08/07/2019 16:49

    Ça ne finiras jamais avec cette youTubeuse

  • Mary M.
    08/07/2019 16:49

    Juste un terme pour désigner une atteinte aux femmes

  • Anthony Z.
    08/07/2019 16:49

    Le terme "féminicide" ne veut strictement rien dire. Pour le meurtre d'un être humain, qu'il soit homme ou femme, le mot employé est "homicide". Maintenant, affirmer que des femmes sont tuées parce qu'elles sont femmes est une ineptie sans nom... Je ne vois pas pourquoi les associations mettent en avant ce nouveau terme, si ce n'est pour nous diviser toujours plus...

  • Tony V.
    08/07/2019 16:49

    J'ai ma part de féminine en moi qui vas me tué. C'estr pas des blagues c'est difficile de garder l'équilibres sur un fils aussi fin qu'une toile.

  • Fanfan C.
    08/07/2019 16:49

    Pourquoi à moitié à poil ? Vous repasserez pour la bonne image de la femme française !

  • Arnaud M.
    08/07/2019 16:49

    Et si on tue un barbu c'est un barbicide ? Un auvergnat un arvernicide ? On aime bien se faire plaisir avec des mots ça donne l'impression d'avoir fait quelque chose.

  • Jimmy G.
    08/07/2019 16:49

    Et les violences policiers sur les femmes 🤫🤫🤫🤫🤫

  • Georges C.
    08/07/2019 16:50

    Les femme qui nous prive de voir nos gosse?bande salope