Fusillade à Paris : tensions après la visite de Gérald Darmanin

Des tensions à Paris lors de la visite du ministre de l’Intérieur après l’attaque d’un centre culturel kurde de la capitale faisant 3 morts. Les dernières infos avec Rémy Buisine sur place.

Les manifestants ont dénoncé un manque de sécurité


Un homme a ouvert le feu en plein cœur de Paris dans un centre culturel kurde du 10e arrondissement de la capitale faisant 3 morts et blessant plusieurs autres. Le tireur interpellé est connu des services de police puisqu’un an auparavant il avait attaqué au sabre un camp de migrants, blessant plusieurs personnes. Après la prise de parole du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, des tensions ont éclaté entre les manifestants et la police.
Manifestation au lendemain de l’attentat contre des Kurdes à Paris


Alors pourquoi ces tensions devant le centre culturel kurde parisien après la visite de Gérald Darmanin ? Ces centaines de personnes qui étaient présentes pour manifester considéraient que la sécurité n’était pas assurée devant ce centre malgré les menaces régulières contre la communauté kurde en France. Ils dénonçaient un manque de sécurité devant les lieux kurdes. Après des affrontements violents, le calme est revenu progressivement devant ce centre. Plusieurs centaines de personnes sont venues rendre hommage aux victimes.
Cette famille kurde est morte à Calais en essayant de traverser la Manche


avatar
Brut.