retour

Guinée : le combat de Hadja Idrissa Bah contre le mariage forcé et l'excision

"Il faut mettre fin à toutes ces pratiques néfastes et valoriser nos traditions. Nos traditions ne sont pas liées à l'excision." À seulement 19 ans, ses combats contre le mariage forcé et l'excision ont déjà fait d'elle une icône en Guinée. Brut a rencontré Hadja Idrissa Bah.

À seulement 19 ans, Hadja Idrissa Bah se bat pour le droit des femmes en Guinée

Elle n'a que 19 ans et c'est déjà une icône dans son pays, la Guinée. Brut a rencontré Hadja Idrissa Bah, fondatrice du “Club des jeunes filles leaders de Guinée”, qui se bat pour le droit des femmes.

Hadja Idrissa Bah, 19 ans, est guinéenne. Son combat : la défense des droits des femmes. Depuis ses 13 ans, Hadja Idrissa Bah se bat contre les mariages forcés de jeunes filles, la polygamie, les viols conjugaux et contre l’excision. C’est la pratique de l’excision, notamment, qui l’a poussée à s’engager : “Victime de l’excision, je le suis. J’ai été vraiment mutilée et cela me traumatise beaucoup quand je pense à ça. C’est pour cette raison aujourd’hui que je me bats pour vraiment mettre fin à cette pratique-là”.

La Guinée est le 2ème pays au monde le plus touché par l’excision. Près de 97% des Guinéennes de 15-49 ans en ont été victimes. Hadja Idrissa Bah condamne fermement la pratique de l’excision car cela “empêche la jeune fille de s’émanciper”.

Hadja Idrissa Bah appelle à mettre fin à “toutes ces pratiques néfastes”, comme celle de l’excision, et à valoriser les traditions de son pays : “Nos traditions ne sont pas liées à l’excision”, souligne la jeune guinéenne. “Il est temps, vraiment, que les choses changent. Si on veut avancer, si vraiment on veut que les droits des femmes soient une réalité en Afrique ou partout dans le monde.” a déclaré Hadja Idrissa Bah à Brut.

Pour lutter concrètement pour les droits des femmes, Hadja Idrissa Bah a créé en 2016 le “Club des jeunes filles leaders de Guinée”. Grâce à lui, Hadja Idrissa Bah milite sur les réseaux sociaux mais aussi sur le terrain. Les femmes membres du “Club des jeunes filles leaders de Guinée” interviennent sur le terrain notamment pour empêcher les mariages forcés de jeunes filles. En effet, le mariage précoce est illégal en Guinée, pourtant, 1 jeune fille sur 2 est mariée de force avant sa majorité.

11/05/2019 06:49
  • 918.2k
  • 1.1k

633 commentaires

  • Sandorf M.
    03/02/2020 22:10

    Courage ne lâche pas

  • Tima A.
    27/01/2020 08:10

    Félicitations ma présidente ❤❤❤👍

  • Dalanda B.
    26/01/2020 23:07

    Macha alahou

  • Aissatou D.
    26/01/2020 21:05

    Une fierté ❤️et mercii pour tous ce que tu fais

  • Kadi F.
    26/01/2020 17:02

    Force atw ma cherie

  • Binta J.
    26/01/2020 16:19

    Bravo 👏

  • Faimano T.
    04/12/2019 12:20

    Beaucoup de courage dans votre combat pour la liberté de toute les femmes,des jeunes filles

  • Justine N.
    09/10/2019 03:56

    Courage que le seigneur t'attends. Non seulement c'est une confrérie, mais une mafia ils persécute ceux qui en parlent, jusqu'à présent le mannequin katoucha sa mort bizarre

  • Faito T.
    30/09/2019 18:13

    Bravo vive la femme

  • Salomon M.
    23/07/2019 12:07

    C'est un bon combat.

  • Vivi C.
    18/07/2019 11:16

    Quelle tristesse

  • Aline U.
    16/07/2019 17:20

    En Gambie, une fille militante a fait interdire l’excision https://www.theguardian.com/society/video/2017/mar/17/jaha-dukureh-promise-fgm-video

  • M-p R.
    06/07/2019 13:06

    Pour ça on doit les aider ...!!!!

  • Adama K.
    29/06/2019 01:57

    Je te soutiens à 100% ma petite. Que cette pratique soit bannie à jamais, moi aussi je suis une victime de cette barbarie qui a affecté ma vie à jamais

  • Sindia A.
    28/06/2019 06:28

    Grande donna

  • Kaloum C.
    17/06/2019 22:08

    Anita

  • Carmen S.
    06/06/2019 19:45

    Continue ton combat

  • Alexandre M.
    01/06/2019 08:24

    Halte à l'excision une pratique Barbare

  • Christine B.
    30/05/2019 20:18

    Hadja Idrissa Bah, vous menez un combat courageux pour les droits des femmes, pour leur intégrité physique et psychologique. Il faut éduquer les jeunes filles. Il faut changer les mentalités et les traditions qd el'es sont mauvaises pr la moitié de l humanité !!! Les femmes doivent être respectées. Les hommes n en seront que plus honorables

  • Andree D.
    30/05/2019 14:14

    J'ai vu récemment une émission de télé avec un médecin qui opère une chirurgie réparatrice aux femmes ayant subies l'exision. Ces femmes témoignaient qu'elle avaient retrouvé des sensations dont elles avaient été privées. Vous pourrez retrouver le nom de ce médecin par des associations. Hélas l'exision continue à ce pratiquer même en France dans des conditions horribles