L'histoire de Joëlle Aubron, bourgeoise devenue terroriste

Il y a 40 ans, Action directe a commis 80 attentats en France. Joëlle Aubron est l’une des terroristes. La journaliste Vanessa Schneider raconte son histoire.

80 attentats commis en France par Action Directe

Dans les années 1970, plusieurs groupes révolutionnaires basculent dans l’action violente : la Fraction armée rouge en Allemagne de l’Ouest, les Brigades rouges en Italie et Action Directe en France.

“Entre 1979, date de sa création, et 1987, l’arrestation de son chef Jean-Marc Rouillan, de sa compagne Nathalie Ménigon, de Joëlle Aubron et de Georges Cipriani, Action Directe commet 80 attentats sur le sol français” explique Vanessa Schneider.

“Action Directe, c’est un groupe d’autonomes qui entend, par la lutte armée, renverser l'État capitaliste. Après Mesrine, ils étaient les ennemis publics numéro 1 en France.”

Vanessa Schneider est romancière et journaliste. Dans son dernier livre, “La Fille de Deauville”, elle retrace le parcours de Joëlle Aubron, l’une de ses membres.

“Joëlle Aubron, c’est une fille qui ne manquait de rien”

“Joëlle Aubron, elle m’a intéressé parce qu’elle a un parcours qui n'est pas celui des autres membres d'Action Directe.

Les autres sont issus de milieux défavorisés, ils ont été déscolarisés très tôt, ils sont souvent en rupture familiale depuis leur jeunesse alors que Joëlle Aubron, c’est une fille qui ne manquait de rien.

Elle est née à Neuilly dans une famille soudée, aimante avec suffisamment d’argent pour lui offrir une école privée, avec un château de famille. Ce qui m’a intéressé en tant que romancière, c'était justement :

‘Qu’est ce qui a bien pu lui passer par la tête et qu’est-ce qui a bien pu faire pour que cette jeune fille, qui a eu une enfance tout à fait normale, bascule dans ce groupuscule révolutionnaire jusqu’à prendre les armes, demander à se former aux armes et se porter volontaire pour l’assassinat de personnalités civiles ?”

L’attentat du général Audran et de Georges Besse, PDG de Renault

Au milieu des années 1980, Action Directe délaisse les attentats pour les assassinats ciblés. En 1985, le général Audran est assassiné devant chez lui.

L’année suivante, Action Directe cible Georges Besse, le PDG de Renault.

Vanessa Schneider explique : “Georges Besse est un grand patron, respecté. Il est proche de beaucoup de membres du gouvernement. C’est un père de famille, qui est considéré comme ayant bien géré ses boites.

Cela crée donc énormément d'émotion et surtout la police et le gouvernement comprennent que Action Directe ne va pas s'arrêter là et va continuer à commettre des assassinats. il y a eu d’autres alertes. Il y a eu une bombe posée sous la voiture du garde des sceaux en tuant le chauffeur.”

Les membres d’Action Directe fuient… dans le Loiret

Ministre de l’Intérieur de l’époque, Charles Pasqua déclarait : “Nous ne pouvons pas lutter contre eux avec des méthodes ordinaires. nous serons obligés d'employer tous les moyens à notre disposition.”

Les visages des membres d’Action Discrète sont placardés dans toute la France.

“C’était des affiches, un peu à l'américaine, avec de grosses récompenses qui étaient promises à qui donnerait les informations pour leur capture” se rappelle la journaliste.

Traqués par les forces de l’ordre, le noyau dur d’Action Directe s'évapore dans la nature.

“Ils sont beaucoup plus prêts que ce que la police pensait. Ils n'ont ni été en Allemagne, ni au bout du monde. Ils sont dans le Loiret, donc tout proche de Paris, dans une ferme qu’ils ont loué sous des faux noms, sous une fausse identité.

Ils sont très insérés localement parce que ça fait deux ans et demi qu’ils sont là donc les gens du villages les connaissent, ils les invitent à boire l’apéro” détaille la romancière.

Condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité

Mais l’étau va se resserrer progressivement : “Une fois que la police les a identifiés, il va y avoir un assaut du RAID assez spectaculaire.”

Les images d’archives de 1987 témoignent : “C’est cette ferme qui a été prise d’assaut samedi soir. À 20h55 l’assaut, Ménigon, Aubron et Cipriani surpris ne se révoltent pas. Rouillan tente de s’emparer de l'arme. Les policiers tirent en l’air et le capturent.

Dans la ferme : des armes, de l’argent et des documents mais aussi une liste de personnalités à enlever ou à tuer. Une pièce de la ferme avait d’ailleurs été spécialement aménagée en prison populaire pour y détenir l’une de ses personnalités.”

“Joëlle Aubron, comme les trois autres qui ont été arrêtées avec elles ne manifesteront jamais aucun regret ni aucune forme de compassion envers leurs victimes” indique Vanessa Schneider.

Les quatre membres d’Action Directe seront condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité.

Atteinte d’une tumeur au cerveau, Joëlle Aubron sera libérée en 2004 après 17 années de prison. Deux ans plus tard, elle meurt des suites de sa maladie.

avatar
Brut.
30 mars 2022 13:08