L'histoire du mont Rushmore

Washington, Jefferson, Roosevelt, Lincoln… Et bientôt Trump ? Pour le président américain, ce serait une "bonne idée". Voici l'histoire du mont Rushmore.

Le Mont Rushmore, un symbole patriotique contesté

Pour certains Américains, cette immense sculpture est une profanation d'une terre volée et glorifie deux présidents esclavagistes.

Le Mont Rushmore, appelé « le sanctuaire de la démocratie américaine », est une sculpture taillée dans les Black Hills, une chaîne de montagnes située dans le Dakota du Sud. Il commémore les Présidents George Washington, Thomas Jefferson, Abraham Lincoln et Theodore Roosevelt.

Gutzon Borglum, le sculpteur, s'est investi dans la politique du Ku Klux Klan

Gutzon Borglum, le sculpteur du Mont Rushmore, choisit quatre présidents qui ont soutenu la création, la croissance, la préservation et l'unification des États-Unis. Les travaux démarrent en 1927. Avant le mont Rushmore, Gutzon Borglum travaillait sur Stone Mountain dans l'État de Géorgie, un monument dédié aux dirigeants confédérés que le Ku Klux Klan a contribué à financer.

Gutzon Borglum s'investit alors dans la politique du Ku Klux Klan, mais il est finalement renvoyé du projet Stone Mountain. Dans certaines de ses lettres, Gutzon Borglum exprime des points de vue suprémacistes blancs et antisémites, selon le livre de l'auteur John Taliaferro Great White Fathers.

Des terres qui appartenaient aux Sioux Lakota saisies par le gouvernement américain

Au milieu des années 1920, Gutzon Borglum est embauché pour travailler sur le Mont Rushmore. Les terres sur lesquelles il est construit, les Black Hills, appartenaient aux Sioux Lakota, en vertu d'un traité de 1868. Mais lorsqu’on y a découvert de l'or dans les années 1870, le gouvernement américain les a saisies.

En 1980, la Cour suprême ordonne aux États-Unis de payer plus de 100 millions de dollars pour cette saisie illégale. Les tribus rejettent l'argent, insistant sur le retour des Black Hills, qu'elles considèrent comme sacrées. « Les Lakota voient les visages des hommes qui ont menti, triché et assassiné des personnes innocentes dont le seul crime était de vivre sur la terre qu'ils voulaient voler », argumente Harold Frazier, président de la tribu des Sioux de Cheyenne River.

La glorification de deux présidents esclavagistes

Le Mont Rushmore a mis 14 ans à être achevé. Malgré les conditions de travail dangereuses, aucun des 400 travailleurs n'est mort. Le 6 mars 1941, Gutzon Borglum décède avant d'avoir pu terminer le Mont Rushmore. Son fils, Lincoln, continue le travail, et le forage final a lieu le 31 octobre 1941.

Le Mont Rushmore est devenu une destination touristique de premier plan, avec plus de 2 millions de visiteurs chaque année. Il est également devenu un symbole iconique et patriotique. Mais pour de nombreux Américains, c'est une profanation d'une terre volée et qui glorifie deux présidents esclavagistes.

avatar
Brut.