retour

L'ultracrépidarianisme, l'art de parler de ce qu'on ne connaît pas

"Je ne suis pas médecin, mais..." Parler avec assurance de choses qu'on ne connaît pas, c'est l'ultracrépidarianisme. Explications avec le philosophe et physicien Étienne Klein.

C'est quoi, l'ultracrépidarianisme ?

« C’est lorsqu’on parle avec assurance de choses que nous ne connaissons pas », explique le philosophe des sciences Étienne Klein.

« On est tous pour ou contre le nucléaire, pour ou contre les nanosciences, pour ou contre les OGM. Mais qui d’entre nous est capable de dire ce qu’on met vraiment dans un réacteur nucléaire ? Ce qu’est une réaction de fission ? Qu’implique E = mc² ? Qu’est-ce que c’est qu’une cellule souche, un OGM ? Personne. » Le constat, dressé par le philosophe des sciences Étienne Klein, est sans appel. Ce qui sous-tend cette réflexion, c’est un mot savant et ultra-compliqué : l’ultracrépidarianisme.

« Ça m’avait étonné qu’on puisse avoir autant d’assurance alors même qu’on venait de déclarer qu’on est incompétent »

Mais l’ultracrépidarianisme, c’est quoi, au juste ? Étienne Klein explique : « C’est lorsqu’on parle avec assurance de choses que nous ne connaissons pas, et c’est dérivé d’une locution latine, “Sutor, ne supra crepidam”, qui veut dire : le cordonnier ne doit pas parler au-delà de la chaussure. » Auteur d’un livre intitulé Le Goût du vrai, qui vient de paraître, Étienne Klein analyse comment la crise du Covid-19 a fait naître de nombreuses polémiques, pas toujours fondées et pas toujours claires.

« J’ai noté cette tendance-là au tout début de l’épidémie. Je rentrais du Chili et en arrivant en France, alors que le confinement avait commencé depuis quelques jours, je voyais des tweets écrits par des personnalités politiques, parfois de très haut rang, qui commençaient par : “Je ne suis pas médecin, mais je pense…” etc. Après cette déclaration honnête d’incompétence, s’ensuivaient des injonctions sur ce qu’il fallait faire ou penser à propos de tel ou tel traitement au tout début de l’épidémie. Et ça m’avait étonné qu’on puisse avoir autant d’assurance alors même qu’on venait de déclarer qu’on est incompétent », explique Étienne Klein.

Nous sommes tous appelés à être victimes de cet ultracrépidarianisme

Il cite deux psychologues américains, Dunning et Kruger, qui avaient remarqué que, pour se rendre compte qu’on est incompétent, il faut justement être compétent. « Au début, quand on découvre un nouveau champ, on se sent spontanément compétent. Par exemple, moi, j’y connais rien en football. Mais si on me demandait d’être sélectionneur de l’équipe de France de football, spontanément, je dirais : “Pourquoi pas, ça a l’air simple. On s’asseoit sur un banc, on fait des gestes, on crie un peu et ça doit être suffisant pour que l’équipe gagne.” Et puis, en regardant les choses d’un peu plus près, on s’aperçoit que c’est beaucoup plus compliqué. »

Pour Étienne Klein, nous sommes tous appelés à être victimes de cet ultracrépidarianisme. Quand on converse au café avec nos amis, on se dit des choses qui vont au-delà de nos compétences. « C’est tout à fait naturel dans la conversation. Simplement, il faut en avoir conscience. Et quand on a une parole publique qui peut avoir des effets politiques importants, il faut être prudent », note Étienne Klein. Il met en garde : « L’idée, c’est pas du tout de dire que chacun est contraint dans sa liberté à laisser la parole aux experts. En fait, en démocratie, n’importe qui a le droit de poser une question aux experts, de les interpeller, de les interroger. Mais c’est pas ce qui est fait là. C’est : on donne son avis sans savoir. »

03/09/2020 06:12
  • 3.4M
  • 4.7K

1176 commentaires

  • Custodio D.
    un jour

    Oui c’est bien vrai. Mais pourquoi? Il n’explique pas pourquoi cette montée des « experts » et des « extrémistes » qui parlent plus que les centristes. 1- on ne nous dit plus la vérité et donc nous ne pouvons plus faire confiances aux docteurs, aux politiciens, au scientifiques, aux ingénieurs Etc. Pourquoi? Car tous et toutes ne sont plus indépendants. Ils appartiennent tous à des consortiums ou des lobbyistes qui paye en échange du support. Les docteurs promettent des médicaments nouveaux avec très peux de recherche car ils reçoivent un payment en retour. Les politiciens poursuit un certain agenda car leurs supporters financier le leurs demande en échange de leur support. Etc. Donc du coup les gens essayent de s’informer et du coup tant que la confiance n’existe plus tout le monde essay de ramener un semblant de Logic. 2- les « extrémistes » sont plus bavards car cela fait des années qu’ils sont censurés. Ignorés. Mis à l’écart Etc. On ne naît pas extrémistes on le deviens après plusieurs décennies de suppression. Les soit disant racistes n’étaient pas TOUS raciste mais ils ont par exemple relevés le problème de l’immigration incontrôlé et pendant des décennies ils ont étaient complètement ignoré et maintenant malgré la fortune qu’ils coûtent au peuple, malgré les différences de cultures malgré les violences etc les inactions des gouvernements les ont menait au bord du désespoir. Et donc voilà. Extrémistes et racistes. C’est de même pour ceux qui sont contre les politique de gauche ou le socialisme ou ceux qui s’expriment contre les pouvoirs des gouvernements qui deviennent de plus en plus grand et donc on les appelé des anarchistes. Voilà tout à une explication. Si les gens s’assaillaient et discutaient ouvertement avec du bon sens, que les inquiétudes étaient écoutées, que les politique prenaient en considérations les malaises du peuple alors peut être aurions nous tous une meilleure vie, moins de confrontations et un peut plus de confiance envers nos gouvernent nos médecins nos éducateurs etc. 🤷

  • Ugo C.
    2 jours

    J'essaierai de faire mieux. 😌

  • Vincent D.
    3 jours

    Cadeau

  • Kenzo L.
    6 jours

    je me sens compétent pour le rôle de quarterback

  • FD F.
    6 jours

    Moi je connais

  • Emma N.
    6 jours

    Beaucoup de personnes sans enfant sont expertes en ultracrépidarianisme auprès des parents 😂, merci je me coucherai moins bête ce soir.

  • Loïc M.
    19/01/2021 17:53

    C'est un point de vue élitiste qui sous-entend que pour émettre un avis, il faut nécessairement être expert. Par exemple, il n'est pas nécessaire de savoir ce qu'est la scission atomique pour être contre le nucléaire dès lors qu'on sait que les déchets de cette énergie sont non-recyclables, dangereux et peuvent nous mener à des désastres écologiques.

  • Lorenzo D.
    18/01/2021 21:49

    sûrement une des plus belles expérience de ce jour : lire les commentaires sous cette vidéo et se rendre compte que personne n’a rien compris

  • P S.
    18/01/2021 18:57

    Étienne président

  • Stephan D.
    18/01/2021 11:31

    100% d accord.

  • Mohamed I.
    17/01/2021 10:47

    On est dans un tolitarisme universel .Ce sont les grandes entreprises et les lobbys qui décident de ce que vous devez faire en manipulant les experts ,les scientifiques ,les politiciens ,les instances internationales...On s'en fou de ce que vous pensez ou de ce que vous savez.(Covid 19 bon exemple...)

  • Marco T.
    15/01/2021 21:57

    tu pourras montrer ça à tes collègues Alternant qui pensait avoir compris notre sujet 😂

  • Hedi F.
    15/01/2021 19:20

    ..mais la democratie est une culture trahie à tout moment et la connaissance est devenue une voyoucratie avec un pouvoir dangeureux...les Seigneurs de la planete...

  • Abdelaziz B.
    15/01/2021 15:11

    Ce qui a conduit le monde à sa perte c'est de voir les gens non spécialisés à la place des spécialistes. Et de voir les menteurs, les ingrats, les voleurs dans des postes de responsabilité et derrière eux une ribambelle de gens honnêtes et justes.

  • Pascale W.
    15/01/2021 09:44

    On donne son avis sans savoir et on assassine les spécialistes trop compétents.

  • Florence J.
    14/01/2021 20:23

    c'est ça dont tu parlais ?

  • Andrew D.
    14/01/2021 12:09

    tu est atteinte ?

  • Hugo V.
    14/01/2021 10:57

    mec haha check ça :D

  • Marie F.
    13/01/2021 22:12

    Toujours aussi brillant unde mes chouchous

  • Jaune L.
    13/01/2021 11:36

    "Expert" le nouveau mot pour désigner les "prêtres" des temps modernes. Et dans cette histoire, le complotiste est l'hérétique !

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.